Election municipale

Le conflit à gauche... profite à la droite à Louhans

Ca y est ! Louhans est de nouveau à droite...Après une parenthèse à gauche depuis 2008 avec Rémi CHAINTRON puis Monique BONIN lorsque Rémi Chaintron est devenu Président du Conseil Général de Saône-et-Loire, les Bressans ont élu Frédéric BOUCHET (divers droite) à la tête de la nouvelle municipalité de Louhans-Chateaurenaud. Avec des résultats sans appel : 1 442 voix (45,70 % des suffrages) pour la liste (divers droite) de Frédéric BOUCHET, qui devance ainsi largement, et Marie-Françoise MULLER (2è avec 891 voix et 28,20 % des suffrages) et Monique BONIN, Maire PS sortante, (3è avec 821 voix et 26,03 % des suffrages).

 

Avec en fil conducteur de toute cette campagne des municipales, une opposition frontale entre les deux candidates Monique BONIN (PS) et Marie-Françoise MULLER (indépendante ex.PS) sur fond de règlement de comptes à O.K Louhans...Violent conflit ne pouvant que profiter arithmétiquement à la droite locale qui attendait patiemment son heure, et peut désormais savourer sa victoire...Et remercier chaleureusement les protagonistes de ce duel de dames qui n'ont pas su trouver de modus vivendi pour conserver la ville de Louhans-Chateaurenaud dans la sphère d'influence d'Arnaud MONTEBOURG, l'actuel Ministre du Redressement Productif. Avec, à la clé, la perte possible de la majorité de gauche au conseil communautaire (com.com) et plus si affinités...compte-tenu du basculement à droite de nombreuses communes – et non des moindres - de Saône-et-Loire ! Cette victoire à Louhans-Chateaurenaud sonne aussi comme une revanche pour la droite locale et les grands élus UMP (le Sénateur René BEAUMONT et le député européen Arnaud DANJEAN qui ont soutenu la liste de Frédéric BOUCHET, ndlr), revanche espérée depuis la 1ère victoire d'Arnaud MONTEBOURG, PS, Député de la Bresse depuis 1997.

 

A l'aune de ces résultats aux Municipales, outre les Européennes (Mai 2014) qui se présentent sous les plus mauvais auspices pour la gauche, les futures sénatoriales (septembre 2014), les élections départementales (ex-cantonales ) et régionales (en 2015) pourraient aussi induire un basculement à droite de nombreux départements et régions, et suivrent le même mouvement de balancier...avant les futures présidentielles de 2017 ! Avec retour possible de la cohabitation, motif – prétexte ? - pour gagner du temps et ne pas entreprendre avant 2017, de réforme du millefeuille et des technostructures ni aucune suppression des innombrables entraves à l'innovation, à la créativité et au dynamisme français, mesures pourtant indispensables pour que la France retrouve son leader ship dans le monde !

 

Nonobstant le facteur « abstention » de plus en plus prégnant de scrutin en scrutin et 1er parti de France qui voit désormais des élus..élus avec de moins en moins de suffrages. Traduction limpide du  fossé de plus en plus large et profond entre des citoyens en butte aux dures réalités, et une classe politique déconnectée  - ou jugée déconnectée - du quotidien et divorcée à ses torts de son électorat. Avec en filigrane, la légitimité de trop nombreux élus représentant de moins en moins d'électeurs...                                                                                                                                                                                                                                                                          

Colette Bride

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche