Election municipale

MUNICIPALES - "Malgré la promesse d’un plan canicule lors de l’été 2018, aucun aménagement n’a été fait, et par ce retard, les élèves ont encore trop souffert de la chaleur en 2019" lance Alain Rousselot-Pailley

« UNE ECOLE POUR TOUS »
 

Après une semaine de fonctionnement, je constate que la rentrée s’est déroulée dans de bonnes conditions à Chalon même si l’on peut regretter que la classe fermée à l’école Vivant Denon n’ait pas pu réouvrir. En REP, le dédoublement des CP, puis des CE1 cette année, est un vrai plus pour les élèves.

Mais il faudra aller encore plus loin dans l’accompagnement des élèves afin de favoriser la réussite de tous. Une des difficultés rencontrées par les familles est le délai bien trop important pour obtenir un rendez-vous chez un orthophoniste ou un psychologue. Cette aide fait donc défaut à des élèves qui en auraient besoin pour pouvoir progresser correctement. Il faudra, à travers le Programme de Réussite Educative (PRE), par exemple, garantir un accès bien plus rapide à ces spécialistes.

La commune a toute sa place, aux côtés des parents et des enseignants, pour jouer un rôle éducatif auprès des enfants et contribuer à la construction des futurs citoyens. C’est pourquoi il sera nécessaire de revoir le PEDT (Projet Educatif de Territoire), afin de le différencier selon les besoins spécifiques des écoles et aussi de donner les moyens aux équipes péri et extra-scolaires de jouer pleinement leur rôle éducatif, tout en développant deux axes majeurs que sont la culture et la transition écologique.

Bien évidemment, le rôle des parents est prépondérant et la relation entre les familles et le système scolaire peut avoir un impact sur les apprentissages des élèves. Nous souhaitons pouvoir renforcer ce lien en proposant, sur la base du volontariat, des ateliers parents-enfants-enseignants autour du travail personnel de l’élève par exemple.

Chaque élève doit pouvoir trouver sa place dans l’école de la république, des moyens supplémentaires sont donc nécessaires pour accueillir les élèves en situation de handicap ou ayant des problèmes de santé. Il conviendra aussi de proposer un service de restauration scolaire ouvert à tous où chacun pourra choisir entre un menu « classique » ou un menu végétarien. Mais « équité » ne signifie pas « égalitarisme » , et il faudra réfléchir à la pertinence de l’instauration de l’uniforme pour les élèves comme cela est en projet dans une école chalonnaise.

Donner les moyens à l’école c’est aussi prévoir un programme pluriannuel de rénovation des bâtiments scolaires. Malgré la promesse d’un plan canicule lors de l’été 2018, aucun aménagement n’a été fait, et par ce retard, les élèves ont encore trop souffert de la chaleur en 2019. La sécurité aux abords des établissements scolaires pourrait être renforcée, je pense notamment aux collégiens qui rejoignent Jacques Prévert à pied en utilisant la rue Louis Jacques Thénard dans des conditions non satisfaisantes.

Je souhaite à tous les élèves chalonnais une année scolaire enrichissante. Nous nous engagerons pour un service public d’éducation fort au service de la réussite de tous les élèves et aux côtés des enseignants, des parents, des équipes d’animation.
 

Alain Rousselot Pailley
« Ensemble Chalon »
Candidat « La République en Marche » aux élections municipales de Chalon-sur-Saône

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche