Epervans

A Epervans, Eric Michoux annonce "la première année sans hausse fiscale"

A la tête de la commune d'Epervans depuis 2008, Eric Michoux a effectué un petit bilan sur la gestion municipale de la commune pour les lecteurs d'info-chalon.com.

Alors que toutes les communes votent leurs budgets et fixent la fiscalité pour l'année à venir, Eric Michoux a tenu à rappeler "avant mon début de mandat, la commune n'avait jamais augmenté les impôts locaux pendant près de 14 ans, c'était une autre époque. La gestion communale reposait pour beaucoup sur des dotations externes, sauf que les temps ont changé et les dotations ont disparu au fil des années. On s'est vu contraindre à augmenter petit à petit afin de se donner des marges financières". 

Alors quand on pose la question aujourd'hui sur ce qui était attendu pour les contribuables, Eric Michoux considère que le temps de la pause fiscale est arrivé. "On était éventuellement sur une hausse de 1,5 % mais on sera bien à zéro cette année, avec des taux identiques à ceux de l'année dernière. Je considère que si on augmente les impôts, on doit proposer des services nouveaux aux habitants". Fidèle à sa citation fétiche, "Epervans est le plus beau village de Saône et Loire", Eric Michoux n'oublie pas de rajouter au passage "qu'Epervans est la commune de Saône et Loire avec la plus faible imposition par habitant de Saône et Loire. Notre endettement est dans la moyenne départementale des communes de même strate". Avis aux amateurs... histoire de le démentir si l'envie passait par là ! 

Reste qu'en terme de gestion des services municipaux, le maire l'annonce, "les départs à la retraite ne seront pas remplacés parmi les agents" pour la commune qui compte une vingtaine d'agents. "On doit mutualiser et externaliser ce qui peut l'être" précise Eric Michoux, évoquant la gestion des espaces publics notamment qui pourrait être déléguée à des entreprises privées. "Entre l'achat de matériel ou la location, son entretien, le coût des agents, il revient moins cher sur une commune comme Epervans d'externaliser le service". 

Coté emprunt, "on a renégocié tout ce qui pouvait l'être. On a encore une pointe sur deu ou trois ans en terme de remboursement mais ça s'éteint très vite après !" rajoute le premier magistrat qui ne se dit pas très inquiet. "Epervans n'est pas une commune roche, on gère au mieux, sou après sou".

Un vaste projet social et sociétal autour du quartier du Grand Chêne

A la sortie d'Epervans en direction d'Ouroux sur Saône, Eric Michoux affiche ses ambitions pour Epervans, sur une superficie de 7 hectares. Un terrain qui pourrait être vendu à un promoteur autour d'un projet visant "à donner un sens moderne à la ruralité". "C'est un projet qui se place dans la droite ligne ce qui a été fait pour les personnes âgées de la commune, alors que la liste d'attente est de 30 à 40 personnes" rappelle l'élu. "Le projet sur le Grand Chêne intègre petite enfance, accès aux soins, artisanat, distribution de médicames, start-up... autour d'une manière de repenser la modernité avec la ruralité". 

"Ce que je peux vous dire c'est que l'artisanat sera le maillon central du projet parce que la difficulté première pour les artisans lorsqu'ils cèdent leurs entreprises, c'est bien que souvent leurs ateliers jouxtent leurs lieux de vie. Il faut donc être en capacité de proposer autre chose. Au même titre, l'artisanat est le principal créateur d'emplois en zone rurale, il faut donc accentuer la formation professionnelle en zone rurale et les premiers retours de la Chambre des métiers, des artisans du bâtiment, de la CPME ou de la Chambre d'agriculture sont plutôt très bons". 

De là à voir "Epervans comme le premier incubateur de start-up en milieu rural", Eric Michoux n'hésite pas à lancer le bon mot. 

Côté calendrier, "d'ici le mois de septembre, tout le projet devrait être couché sur papier avec un lancement d'ici la fin du mandat. Difficile de dire si le projet aboutira ou pas car il touche à des sujets sensibles mais il mérite d'être tenté". 

En ce qui concerne la vie associative, la commune d'Epervans tournera sa journée citoyenne prochaine autour de la future Maison de la culture et des loisirs, une maison des associations qui sera située rue de la Motte dans l'ancienne carrosserie, devenue entre temps bâtiment communal. A noter également que la salle de boxe ou les terrains de tennis connaîtront aussi une mise à jour. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche