Faits divers

TRIBUNAL DE CHALON - Ne pouvant pas voir des parents en prison, trois Roumains commettent des vols

Les opérations de blocage du centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand et de la maison d’arrêt de Dijon réalisées en cette seconde quinzaine de janvier par les gardiens de prison ont eu une conséquence inattendue pour trois ressortissants roumains : leur passage devant le tribunal correctionnel de Chalon et pour le plus âgé son incarcération dans l’établissement varnois. 


Andrea Violetta (23 ans), sa cousine Mihaela Rodica (34 ans) ainsi que Christian (37 ans) ont en effet été jugés ce jeudi après-midi en comparution immédiate pour des vols commis à l’hypermarché Carrefour Chalon Sud mais aussi dans d’autres magasins de la cité de Niépce : King Jouet, Intersport, Kiabi, Maxi Toys, Sport 2000, et Go Sport.
Les trois Roumains ont été interpellés mardi après-midi sur le parking de Carrefour Chalon Sud  par des policiers chalonnais, prévenus par des vigiles de l’hypermarché. Quelques instants auparavant les vigiles avaient en effet été intrigués par le comportement suspect de deux jeunes femmes dans une cabine d’essayage, la première passant des vêtements à la seconde qui les mettaient dans un sac. Les caméras de surveillance, dont est doté le magasin, permettaient de suivre le manège des deux suspectes, qui passaient en caisse sans payer et qui, aussitôt arrivées sur le parking, appelaient une voiture. Les deux jeunes femmes étaient Andrea Violetta et Mihaela Rodica et la voiture était conduite par Christian. Dans le véhicule les fonctionnaires de police ont découvert de nombreux vêtements, dont des joggings, des tee-shirts et des sous-vêtements féminins.


La tentation a été trop forte


Entendus, les trois prévenus ont expliqué qu’ils étaient venus en France pour rendre visite à plusieurs membres de leurs familles, actuellement incarcérés... pour des faits similaires ! Et que le mouvement de protestation des surveillants avait contrarié leur plan, en les empêchant de les rencontrer. Résultat. Comme l’a expliqué Me Alain Guignard, leur conseil « L’oisiveté est la mère de tous les vices. Ils ont trainé en ville et la tentation a été trop forte ».  L’avocat chalonnais a également fait remarquer que les réquisitions du parquet, qui avait auparavant demandé 4 mois de prison ferme à l’encontre de ses deux clientes, étaient « catastrophiques ». L’une est enceinte et voudrait bien accoucher en Roumanie, l’autre travaille dans un hôpital et perdra son emploi, si elle ne rentre pas. « Le total du préjudice dépasse à peine 300 €. Il ne s’agit pas de vols énormes. Cela n’a pas un impact très important pour l’économie chalonnaise. D’ailleurs aucune partie civile n’est présente. » a-t-il ajouté.
Délinquantes primaires, Andrea Violetta et Mihaela Rodica ont été condamnées à 4 mois de prison avec sursis. Quant à Christian, qui avait déjà été jugé en 2014 pour des faits identiques, il écope de 6 mois de prison avec placement en détention.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche