Faits divers

TRIBUNAL DE CHALON - sans permis de conduire, il est à l'origine d'un accident sur l'A6 ce lundi

Ce lundi 14 janvier un accident sur l’A6, à hauteur de Demigny, a provoqué un monstrueux bouchon. Le fautif, le voici, il comparaît ce jeudi 17 janvier selon la procédure de comparution immédiate, il fut placé en détention provisoire mardi.

C’est un minot d’à peine 21 ans, aux joues lisses et au teint frais, une paire de lunettes posée sur un visage qui semble sage : il revenait de Paris lorsqu’il a percuté un poids lourd. Ce jeune homme n’a pas de permis de conduire.

Cela dit, cela n’empêche pas qu’il ait appris à conduire, puisque visiblement il conduit souvent, il en a besoin pour son travail, dit-il. Ce lundi il ralliait l’Hérault. On suppose qu’il rentrait chez lui puisqu’il vit à Frontignan, il se serait endormi au volant, il était 5 heures du matin. « Je regrette pour les personnes accidentées, que j’ai mises en danger, et c’est dangereux pour moi aussi, parce que j’ai besoin de conduire et je ne pourrai pas passer le permis (il anticipe sur les sanctions à venir). Je me rends compte que l’idée n’était pas forcément bonne. »

« L’idée n’était pas forcément bonne » : « comportement irresponsable », traduit le vice-procureur Charles Prost. Le président Therme trouve ce jeune homme un peu mou du genou dans ses réponses. Quand le juge lui demande comment il voit l’avenir, le prévenu répond : « Je travaille en CDI. Je vois du sursis et une amende. » Le parquet lui rappelle donc ce qu’on encourt pour une telle prévention : 12 mois de prison et une amende allant jusqu’à 15 000 euros. Ce jeune homme n’a pas de permis de conduire, et il n’a pas de casier judiciaire non plus. Pourquoi, en garde à vue, s’est-il montré pénible, tenant aux gendarmes des propos « tendancieux et irresponsables ? ». « C’est vrai que j’ai été un peu moqueur, c’était ma première garde à vue, c’est le stress. »

Maître Duquennoy convient d’un comportement « puéril », auquel on doit, dit-il, sans doute l’orientation en comparution immédiate, puisque son casier est néant et qu’il n’y a eu aucun blessé. Le tribunal le condamne à 3 mois de prison entièrement assortis d’un sursis mis à l’épreuve de 2 ans, et à une amende de 200 euros. Il a pour obligation de s’inscrire et de se présenter aux épreuves du permis.

FSA

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche