Football

Dimanche, face à Avallon, l'ACF pourra compter sur le soutien sans faille de ses partenaires

L’une des 3 équipes de seniors de l’Association chalonnaise de football (ACF) affronte celle d’Avallon ce dimanche, sur le terrain Jean-Pierre Adams du stade Léo Lagrange. Un match qui promet. Pour les soutenir psychologiquement dans la dernière ligne droite, des partenaires ont remis des maillots. Une façon de dire que tous les partenaires sontlà, derrière l’équipe de l’ACF.

Comme son nom l’indique, l’Association chalonnaise de football (A.C.F.), présidée par Driss Essabar et affiliée à la Fédération française de football (F.F.F.), est plutôt portée sur la ballon rond. C’est toutefois beaucoup plus qu’un club de foot. En effet, si on lit attentivement son objet, elle a pour but de « promouvoir l'entraide et la solidarité à travers la pratique de sports d'équipe comme le football, des activités socioculturelles et toutes autres manifestations ». Autrement dit, l’ACF, c’est bien plus qu’un ensemble d’équipes uniquement préoccupées de remporter des matchs, même si cet objectif est loin d’être secondaire. C’est une famille. Une famille dans laquelle les joueurs et ceux qui gravitent le plus directement autour d’eux, c’est-à-dire leurs éducateurs sportifs bénévoles, s’investissent. Comme ils s’investissent dans la vie de quartiers comme celui du Stade, de la Fontaine-au-Loup, des Aubépins ou encore des Prés Saint-Jean. Pour créer ce lien social cher à Driss Essabar, le président. Un homme qui croit tout simplement que s’ouvrir aux autres rend meilleur, en tout cas moins c…. Et un homme qui, lorsqu’il vous explique que ces liens qu’un sport tel que le foot permet de tisser n’ont pas de prix, ne vous joue pas du pipeau.

(au centre : Driss Essabar)

Légalement venue au monde le 7 juillet 1998, l’ACF fait maintenant partie du paysage sportif depuis bientôt 20 ans. Elle compte désormais 4 équipes de jeunes, dont une de filles. Elle compte aussi 3 équipes de séniors. Et dimanche, l’une d’entre elles, en « régional 3 », encadrée par Rachid Kassi et de Tony Pigneret, va affronter l’équipe d’Avallon qui évolue, elle, en « national 3 ». Un match qui promet. David contre Goliath, diraient d’aucuns. Et peut-être, pourquoi pas ?, une issue similaire.

Derrière elle, cette équipe a évidemment toute la famille la plus directe de l’ACF. Elle a aussi tous ses sponsors et partenaires : Stac-Transdev, les transports Girardot, SEI Bourgogne, Comédie Pub, le Centre national pour le développement du sport (CNDS), le Grand Chalon, la ville de Chalon et une autre famille, celle de la Family Food d’Habib Bechairia.

Pour les encourager avant ce match, Habib Bechairia et sa family leur ont remis des maillots. Un soutien vestimentaire et matériel mais aussi, et surtout, psychologique. Pour Habib Bechairia, l’accompagnement, c’est aussi « psychologique ». « Cela donne des ailes de savoir qu’on n’est pas seul, qu’on a quelqu’un derrière soi qui croit en nos capacités ». Lui-même est convaincu des capacités de l’ACF. Et comme il aime bien les belles histoires, il apporte sa pierre à l’édifice d’une association qu’il espère voir monter en puissance. Comme il soutient sans faille Yanis Sabbane, ce jeune présélectionné pour les JOJ de Buenos Aires 2018, dont info-chalon.com vous a parlé la semaine dernière*.

L’équipe senior de l’ACF tiendra-t-elle la dragée haute à celle d’Avallon ? Réponse dimanche.

Samuel Bon

 

*Lire l’article d’info-chalon.com :

http://info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2017/09/27/32823/rencontre-avec-yanis-sabbane-b-boy-pre-selectionne-pour-les-jeux-olympiques-de-le-jeunesse-de-buenos-aires-2018/

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche