Givry

Musicaves de Givry 2017 – Orgasme musical collectif à l’église de Poncey

Festival voué à la découverte de toutes les musiques, Les Musicaves de Givry le sont vraiment. Celles et ceux qui, nombreux, ont assisté à chacun des concerts de cette 20ème édition, depuis mercredi, peuvent en témoigner.

Hier, vendredi, dans l’un des trois "écrins" musicaux du festival, cette église de Poncey à l’impressionnante acoustique, c’était une œuvre de jeunesse de Webern, le Langsammer Satz, que les « musicavistes » ont pu découvrir en venant écouter Raphaël Pidoux et le Quatuor Danel. Ecrite deux mois avant sa mort, son auteur n’avait jamais pu l’entendre jouer. Contrairement aux musicavistes, qui ont pu connaître un orgasme musical avec ce que Philippe Perrousset qualifie, non sans raisons, de "fabuleux second mouvement" de l’œuvre. Un orgasme encouragé par la frénésie des corps des musiciens, littéralement emportés par la musique à laquelle ils donnaient vie.

Samuel Bon

(Photos : Samuel Bon & M.B.)

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche