Givry

MUSICAVES DE GIVRY 2018 : "ça fait quoi d'être un oiseau migrateur ?" Réponse le jeudi 28 juin, au Domaine Besson

Originaire du Sénégal, Ablaye Cissoko clôturera, accompagné de L’Ensemble Constantinople, une soirée exceptionnelle, programmée au Domaine Besson, durant laquelle théâtre, vins (fins) et musique seront de mèche.

Quand d’autres se demandent si le monstre qu’ils ont vu à la télévision est bien tapi sous leur lit, prêt à les dévorer sans autre forme de procès, certains enfants, eux, se posent d’autres questions, peut-être, précisément, parce que la tétine de verre leur est interdite ou n’a pas droit de cité au sein de leur foyer. Parmi ces questions, il y a celles, à se tirer les cheveux, auxquelles l’adulte demeure souvent incapable de répondre : « pourquoi il fait noir la nuit ? » ; « c’est quoi la pluie ? ». Il y a aussi les gênantes : « comment on fait les bébés ? », auxquelles on répond encore des âneries (« c’est la cigogne qui les amène » ; « les filles naissent dans les roses et les garçons dans les choux »), quand on ne rabroue tout simplement pas le gosse, qui y regardera désormais à deux fois avant de s’exprimer…

Il y a également des questions comme celle que je me posais quand j’étais moi-même minot : « ça fait quoi d’être un oiseau migrateur ? » Une réponse hélas restée sans réponse jusqu’à ce que je découvre Ablaye Cissoko, lorsqu’il est accompagné de L’Ensemble Constantinople, c’est-à-dire, pour l’essentiel de djembés et d’instruments à cordes classiquement assimilées à l’ « Orient » (Sitar). Ecouter sa musique, c’est en effet, pour l’Européen en tout cas, survoler des contrées où l’odeur de la terre encore chaude du soleil qui l’a irradiée durant de longues heures vous enivre comme le bon vin, vous chavire comme un conte bien raconté. C’est, littéralement, voyager. Et, en guise de vent dans les plumes, sentir les caresses d’une voix dont la douceur semble capable de guérir toutes les blessures, même les plus intimes et les plus profondes (écouter ICI).

Programmée juste après « Improvino », moment théâtral durant lequel L’Equipe bis et Antoine Demor feront revivre à leur façon la rivalité historique entre les appellations de Givry et de Mercurey (Lire ICI), la musique d’Ablaye Cissoko et de ses frères de corde permettra-t-elle d’enterrer la hache de guerre entre les deux terroirs, dont vous aurez par ailleurs pu mesurer les qualités, grâce à une dégustation de ce que chacun peut produire de meilleur ? Réponse jeudi 28 juin, au Domaine Besson.

Samuel Bon

Pour consulter le programme des Musicaves de Givry 2018, cliquez ICI

 

Pour réserver vos places, cliquez ICI

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche