Grand Chalon

Le travail de Michel Quinet, alias « Monsieur RCEA », salué par Sébastien Martin lors du conseil communautaire du Grand Chalon

Comme "Monsieur Wolf" dans le film « Pulp Fiction » de Quentin Tarantino, Michel Quinet est un homme qui résout les problèmes, en matière d’infrastructures routières notamment. Et, à l’occasion de l’un des nombreux points à l’ordre du jour du conseil communautaire du Grand Chalon de ce soir, Sébastien Martin n’a pas manqué de rendre hommage à ce directeur du service Transports - Mobilités à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) de Bourgogne-Franche-Comté. Un homme plus connu sous le nom de « Monsieur RCEA ».

S’il y a bien une personne dont les oreilles n’ont pas sifflé lors du Conseil communautaire du Grand Chalon de ce mercredi soir, c’est bien Michel Quinet, directeur du service Transports - Mobilités à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) de Bourgogne-Franche-Comté. En effet, au moment d’aborder le point 7 de l’ordre du jour, qui demandait aux élus d’approuver un projet d’avenant à « la convention spéciale d’application du contrat de site pour le financement complémentaire d’opérations RCEA (branche nord – RN 80) » et d’autoriser le Président à le signer, Sébastien Martin n’a pas tari d’éloges à l’égard de celui que tout le monde connaît sous le nom de « Monsieur RCEA ».

« La RCEA… », a commencé Sébastien Martin, « c’est un sujet qui nous aura bien occupés. Il aura fallu 3 présidents du Grand Chalon », Dominique Juillot, Christophe Sirugue et lui-même, « pour en venir à bout », « du moins pour cette partie-là de la RCEA… ». L’occasion étant trop belle pour la laisser passer, il a alors manifesté son souhait de saluer « le travail réalisé par Monsieur Quinet », notamment au niveau du rond-point de Droux-Cortelin, dont info-chalon.com avait noté « la perfection vue du ciel »* cet été. « Un projet extrêmement bien conçu », a déclaré Sébastien Martin, qui a en outre permis au Grand Chalon de réaliser de substantielles économies, dans des délais respectés.

Ajoutant immédiatement que la conjoncture économique avait certes facilité ces dernières, en raison du moindre montant réglé aux entreprises ayant travaillé sur ce chantier, il n’en a pas moins souligné que « s’il n’y avait pas eu une telle conduite du projet » par Monsieur Quinet, la réussite n’aurait probablement été d’un tel ordre. Un hommage qui s’est achevé sur une conclusion sans appel : « Aujourd’hui, chacun peut constater à quel point ce nouvel aménagement amène de la fluidité ». Un hommage en un sens appuyé par l’absence de remarques à la suite de l’intervention de Sébastien Martin et par un vote à l’unanimité des élus, autorisant ce dernier à signer l’avenant à cette convention.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, par ailleurs maire de Saint-Marie-la-Blanche (une commune de Côte-d’Or) et vice-président de la Communauté d’agglomération Beaune Côte Sud (en charge du développement économique, de la multimodalité et des infrastructures routières), Michel Quinet a pour habitude de dire en souriant que, pour lui, « il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions ». Si les chantiers de la RCEA et plus particulièrement celui de Droux-Cortelin ont probablement soulevés de nombreux problèmes, et n'ont probablement pas fini d'en soulever, les solutions qu’il a trouvées pour les résoudre jusqu'ici ont en tout cas trouvé preneur en la personne de Sébastien Martin.

Samuel Bon

(Photo de Une : Michel Quinet, au centre)

*Lire l’article d’info-chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/lux/2017/07/24/31679/vu-du-ciel-la-perfection-du-rond-point-de-lux/

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche