Grand Chalon

Les élus du groupe Convergence pointent l'absence de prospectives du Grand Chalon

Les élus de Convergence réunissant des élus issus de toutes les communes de l'agglomération avec une sensibilité de gauche multiplient les séminaires de réflexion.

Le groupe Convergence au sein du conseil communautaire du Grand Chalon est constitué de 18 élus, avec une sensibilité de gauche (politiquement parlant) comme lien fondateur de leur réflexion. Depuis quelques mois, les séminaires de réflexion se multiplient au point d'avoir réuni ce samedi matin près d'une quarantaine de participants autour notamment des questions de mobilité sur le Grand Chalon en présence des représentants des usagers. 

Des séminaires qui se veulent avant toute chose comme un espace de libre pensée, permettant à chacun d'exprimer sa réflexion et surtout de confronter les points de vues entre habitants des petites communes et ceux de la commune centre. Un moyen d'opposer des points de vue et surtout d'être confronté à des regards multiples sur l'appréhension des politiques publiques. 

Solidarités, environnement et cette semaine mobilités, Convergence s'approprie l'ensemble des thématiques liées aux compétences acquises par l'intercommunalité. A terme, ces séminaires prendront une tournure ouverte à toutes et tous avec bien évidemment une tournure qui se voudra de plus en plus politisée avec le rapprochement des échéances électorales de 2020.

"Le temps des municipales viendra" rajoute Christophe Sirugue, qui balaye immédiatement toute volonté de vouloir porter en son nom un quelconque projet politique. "On est là pour travailler un socle commun aux communes de l'agglomération, celui de travailler le fait de notre vivre-ensemble. On n'attend pas une échéance électorale pour définir ensemble ce qui fera l'agglomération de demain. Aujourd'hui, il n'y a aucune prospective, ni vue d'ensemble. On est dans une gestion quotidienne même si elle est nécessaire mais elle ne peut constituer un tout. La question des territoires est au coeur des enjeux futurs. Il faut bien comprendre que l'enjeu est intercommunal et qu'il nous appartient de trouver des éléments de convergence entre petites et grandes communes.  C'est un travail de fond en amont à mener et qui ne peut attendre les échéances de 2020".

Laurent Guillaumé 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche