Grand Chalon

L'industrie portée en étendard sur le Grand Chalon

Le renouveau industriel du territoire chalonnais semble bel et bien enclenché au regard des indicateurs économiques. C'est dire que le label "territoire d'industrie" est venu juste confirmer une tendance inscrite depuis quelques temps sur notre territoire. En attendant, l'heure est à la formation et à la reconquête des plus jeunes.

La Saône et Loire est l'un des départementes les plus atypiques dans sa structuration industrielle disposant à elle seule de deux territoires labellisés "territoire d'industrie". Deux territoires sur les 10 labellisés à l'échelle de la grande région Bourgogne-Franche Comté, première région industrielle française comme aime à le rappeler à l'envie Marie-Gutie Dufay, Présidente de région. C'est dire que la Saône et Loire, et bien évidemment le Grand Chalon dispose d'atouts qu'on n'a de cesse à mettre en avant sur info-chalon.com.

Dans ces dix espaces, l’industrie représente 20 % des emplois contre 17 % pour la région, pourtant encore très tournée vers ce secteur. C’est également bien plus que la moyenne de 15 % des autres territoires d’industrie de France métropolitaine.  Tous les territoires de la région ont perdu des emplois industriels depuis 10 ans. Ces pertes ont été plus lourdes dans le Haut-Jura et les Vosges saônoises et ont entraîné une forte chute de l’emploi total, de respectivement 15 et 10 %. À l’inverse, quatre territoires ont mieux résisté : dans l’ Auxois-Morvan, le Haut-Doubs, le Grand Dole et le Grand Chalon, les destructions d’emploi industriel ont été plus limitées et ont été compensées par des gains d’emploi tertiaire.

Dans le Grand Chalon, la fabrication de produits métalliques seule emploie un tiers des salariés de l’industrie, dont la majorité travaille dans les deux sites d’Areva NP qui réalisent les principaux composants des réacteurs nucléaires français. C'est donc tout naturellement que rendez-vous était donné sur le site historique de Framatome à Saint-Marcel, site né de la volonté du Général de Gaulle.  Autour de Marie-Guite Dufay, Présidente de région, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon avait réuni le Préfet de Saône et Loire, de nombreux élus locaux, les représentants de Pôle Emploi et de différents organismes, susceptibles d'épauler le Grand Chalon dans sa volonté de réaffirmer son rôle dans l'industrie bourguignonne. 

Un label pour les territoires fers de lance de l'industrie française

Le Grand Chalon n'a pas attendu une quelconque labellisation étatique pour se reprendre en main, après le marasme lié au départ de Kodak.  Lancé par le Premier ministre à l’occasion du Conseil national de l’industrie le 22 novembre 2018, le programme «Territoires d'industrie» bénéficiera à 141 territoires vers lesquels plus de 1,3 milliard d’euros seront orientés prioritairement. D’importants moyens humains et techniques viendront également compléter le dispositif. Marie-Guite Dufay a tenu à saluer les projets portés par le Grand Chalon à l'image de la Cité du numérique sur le site de la sucrerie qui entend jouer la carte de l'interconnexion avec le tissu industriel Saône et Loirien. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche