Journée Internationale des droits des femmes

Femmes à l'Honneur [15] - Sylvie Desarmenien

Sylvie Desarmenien se laisse emporter très tôt par sa passion pour le monde du spectacle. Son premier micro, à l'âge de 7ans, est  "confectionné" par sa soeur (un rouleau de carton enveloppé de papier alu). Il laisse présager un dessein tout tracé.

Jouant à l'époque avec ses faux-airs de Sylvie Vartan, Sylvie Desarmenien se fait remarquer par un styliste à Saint-Tropez en 1991, et c'est le début des tours de chant dans les hôtels de tourisme de très nombreux pays... Seychelles, Egypte, Martinique, Tunisie, Mexique, Canaries, Cuba, Baléares, etc, sans oublier la Côte d’Azur. Puis, Sylvie monte son premier One-woman-show en 1998 au théâtre de Chalon-sur-Saône, dévoilant ses talents de chanteuse et de comédienne, puis en 1999 à l'espace culturel Louis Aragon. Sylvie se produira au  théâtre Piccolo de nouveau en 2001, et elle continuera les tours de chant durant de nombreuses années. La passion de la petite stéphanoise arrivée au Creusot en 1967 n'aura donc pas été qu'un simple jeu d'enfance puisque :,« Je chante tous les matins, en français, anglais, espagnol, bulgare, et même en hébreu, un titre de Rika Zaraï que j'ai relevé phonétiquement : "Un mur à Jérusalem", chanson que j'ai adorée quand j'étais une petite fille. Au fond, je reviens souvent à mon enfance, car chanter fut mon plus grand exutoire. J’aime aussi jouer la comédie, rire, ce qui est sain, vrai, authentique. J’aime la paix, les sourires francs, la générosité du cœur. J’adore  pédaler sur la voie verte, à un kilomètre de ma maison, le vélo c’est vital pour moi. Et marcher, nager, lire, écrire, fleurir ma maison, câliner mes quatre animaux. Je suis juste un peu en colère contre le temps... Il passe beaucoup trop vite ! Il faut vivre chaque petit bonheur avec intensité. La citation que j’aimais, que j'aime et que j'aimerai toujours, qui m'a aidée à avancer dans ma vie est : « ce qui est passé a fui, ce que tu espères est absent, mais le présent est à toi ». Je veux, à travers cette citation, transmettre à toutes les femmes de la positivité ; on peut être parfois très mal car "la vie n'est pas un long fleuve tranquille", la vie est jalonnée de jours roses et de jours gris, mais il faut garder de l'amour toujours dans le coeur, l'amour porte les êtres, ne jamais baisser les bras, combattre pour les belles causes, humaines, animales. Je sais que nous sommes de passage sur cette terre, essayons de faire le bien et de donner dans la mesure de nos possibilités. » 

Que pensez-vous de cette Journée internationale des droits des femmes ?

« Quant à la Journée des droits de la femme, je pense qu'il ne faut pas la confondre avec la journée de la femme, où certaines boutiques mettent en promo des articles pour faire plaisir aux femmes. Ce n'est pas cela pour moi, la journée « des droits » de la femme, c'est tellement plus profond et plus vaste... Quand je songe aux pays où elles sont encore mutilées et même en France, dans notre beau pays, une femme meurt tous les 3 jours sous la violence de son compagnon ! Et pour vous faire une triste confidence, une collègue de mon mari, âgée de 50 ans, est décédée suite aux coups de son mari en 2017... C’est terrible !! Pour moi, les droits de la femme, c'est avant tout savoir les protéger des abus de pouvoir de certains hommes qui peuvent parfois aller jusqu'au viol, au meurtre... et puis c'est l'égalité salariale dans le travail, lorsqu'elles font le même labeur que les hommes ... C’est aussi le partage des tâches ménagères, car il y a encore du chemin à faire là-dessus ; quand elles ont fini leur job à l'extérieur, c'est encore le boulot à la maison qui les attend. En tous cas, au regard des droits déjà acquis, vote, compte en banque, avortement, etc, je dis bravo à toutes celles qui se sont battues pour que nous puissions en profiter aujourd’hui. Merci à elles, merci à Simone... »

Pour en savoir plus : http://sylviedesarmenien.blogspot.com 

Portrait "‘Femmes à l’honneur’ 15 : Sylvie Desarmenien " co-coordonné pour Info Chalon par Krystel Gasne et Sonia Blondet Rodriguez - Crédit photo : Krystel Gasne

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche