Médias

RSF consacre son nouvel album photo au travail de la grande photoreporter Véronique de Viguerie, lauréate de deux Visas d'or en 2018 !

En 2009, elle reçoit le 3e prix au World Press Photo, en 2010 le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre.

Elle a été femme de taliban en Afghanistan, acheteuse de terres rares en Mongolie-Intérieure ou pensionnaire d'un bordel à Damas... Avec un culot incroyable, elle a enfilé tous les costumes pour se rendre sur les terrains les plus dangereux du monde. Partez aux côtés de cette baroudeuse hors norme et qui nous raconte avec passion et humour les coulisses de ses reportages.
 
Des images puissantes, à découvrir de toute urgence !

Reporters sans frontières (RSF) vous propose de découvrir les incroyables photos de Véronique de Viguerie, lauréate du Visa d’or Paris Match News et du Visa d'or Humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) 2018. Au gré de ses reportages, accompagnée de sa soeur de plume Manon Quérouil-Bruneel, cette photoreporter au coeur vaillant a été femme de taliban dans la vallée de Swat, acheteuse de terres rares en Mongolie- Intérieure ou pensionnaire d'un bordel à Damas... De ces moments intenses, Véronique de Viguerie rapporte des images puissantes et poignantes et une affection particulière pour celles et ceux qui refusent leur sort.

On la retrouve sur tous les fronts, trouvant le meilleur angle et déclenchant de violentes émotions : les lycéennes enlevées par Boko Haram au Nigéria, les combattantes kurdes contre l’État islamique en Irak, la guerre contre la drogue aux Philippines, mais aussi les forçats de l’industrie en Chine ou les habitants de la « jungle » à Calais...

En 2009, elle reçoit le 3e prix au World Press Photo, en 2010 le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Sa conception de son métier, dont les moteurs sont l’urgence et l’humanité, lui a fait parcourir le monde, de la Colombie à l’Irak, de la Somalie au Pakistan, souvent dans des conditions très périlleuses. Celle qui se présente ironiquement comme « photoreporter de guerre, mère
de deux enfants, blonde et pas stupide » ne cesse d’être animée par le désir de montrer « ce qui a besoin d’être vu ».

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche