Mercurey

Concours des Grands vins de France à Mâcon - Le trophée des Lauréats récompense le Domaine Theulot-Juillot à Mercurey

Jeudi 26 juillet à Mercurey, Nathalie et Jean-Claude Theulot-Juillot ont reçu le Trophée des Lauréats du Concours des Grands vins de France pour leur fidélité à ce dernier. Un trophée qui récompense surtout la constance et la qualité de leurs vins. Sur 16 échantillons de vins présentés lors des 5 derniers concours, le domaine a remporté 11 médailles dont 6 en Or !

A quoi reconnaît-on le savoir vivre, le respect et l’envie de partager ? Un exemple est lorsqu’à l’heure de recevoir une distinction individuelle, la personne associe famille, collaborateurs, prestataires, amis et bien d’autres encore. C’est ce qui s’est passé le 26 juin à Mercurey au Domaine Theulot-Juillot. Au moment de recevoir des mains du président du Comité des salons, concours et foire nationale des vins à Mâcon, Bernard Delaye, le trophée des Lauréats du Concours des Grands vins de France se déroulant chaque année en avril à Mâcon, Jean-Claude Theulot a immédiatement tenu à remercier les organisateurs dudit Concours mais aussi tous « les gens autour de nous qui ont marqué notre carrière. La famille sans qui nous ne serions pas là, nos enfants, ainsi que Philippe, Jérôme (techniciens vigne et cave de Bourgogne du Sud qui les conseillent, NDLR) et Guillaume (critique vins dans plusieurs magazines). Le Domaine s’est construit avec Isabelle et Emmanuelle qui nous ont aidé à structurer notre politique tarifaire. Et merci à ceux qui nous font confiance, amis, propriétaires, clients… ». Maire de la commune et cousin de Nathalie, Dominique Juillot exprimait sa « double fierté » et faisait un clin d’œil à sa cousine devenue une « sacrée commerçante et dégustatrice », elle qui s’est initiée au vin sur le tard pour une Bourguignonne, à 25 ans. Le Domaine Theulot-Juillot a été créé par Emile Juillot et transmis en 1987 à Nathalie Juillot.

Nathalie et Jean-Claude réaffirmaient en retour « aimer » le Concours des Grands vins de France à Mâcon. « On prend notre journée. On déguste sérieusement et après, on va se balader le reste de la journée dans ce joli coin du sud de la Saône-et-Loire. On est attaché à ce moment. On veut aussi savoir où on en est en terme de qualité de nos vins », expliquait le couple. Instauré depuis une quinzaine d’année, le Trophée des Lauréats récompense chaque année deux dégustateurs fidèles - un Français et un étranger – et deux producteurs de deux régions différentes.  Le trophée est attribué selon le palmarès des cinq dernières années. Le Domaine Theulot-Juillot a gagné 11 médailles dont 5 en Or et ne compte pas s’arrêter là visiblement. Les diplômes et macarons figurent d’ailleurs en bonne place dans le joli caveau à Mercurey et sur les bouteilles primées.

Mais qu’il n’y ait pas de malentendu, Nathalie et Jean-Claude n’ont pas le droit de déguster leurs vins, ni même leurs appellations. Comme le rappelait Bernard Delaye, « aucun dégustateur ne déguste ses propres vins et chacun juge en son âme et conscience ». 60 % des 2400 dégustateurs sont des professionnels de la filière (vignerons, cavistes, œnologues…) et 40 % des « amateurs avertis ». Un savant mélange qui permet de respecter les caractéristiques des appellations d’origine contrôlées (AOC) et de prendre en compte le goût des « clients ». Deuxième plus grand concours vineux en France après celui de Paris, Les Grands vins limite pourtant le nombre d’échantillons par producteur. Malgré cela, il tourne autour de 10.000 vins présentés car son macaron est valorisant sur les bouteilles. Ce concours est le plus « féminin » des "généralistes" (en dehors des Féminalises où le Domaine brille aussi, NDLR) avec 20 % d’excellentes dégustatrices. Ce concours est international avec 220 dégustateurs étrangers venant de 22 pays (Suisse, Belgique, Allemagne, USA, Brésil, Asie, Mexique…). « Nous étudions chaque candidature de dégustateur et on le forme si besoin », rappellent les organisateurs. Des formations gratuites de 3 heures à Mâcon-Davayé, sur Paris et dans le Sud de la France connaissent un « beau succès » et permettent aux futurs jurés de « mieux annoter et retranscrire ses impressions » sur les fiches de dégustation lors du concours. Des annotations très demandées et appréciées des vignerons. Créé en 1954 à Mâcon, le concours est toujours aujourd’hui un « pèlerinage » obligatoire pour tous les amoureux de vins, permettant de déguster des vins de toutes les régions de France.

En partenariat avec l'Exploitant Agricole de Saône et Loire 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche