Nord de l'agglomération

Fragnes - La Loyère : Toutes les autorités territoriales du département répondent présentes pour le lancement officiel de la semaine d’information à la Santé Mentale !

Plus de 300 personnes sont venues pour cette 1ère édition, qui a permis des rencontres de partage, d’échanges et de « vivre et faire ensemble » !

Pour sa première édition, les personnes à l’origine de l’évènement du lancement de la semaine d’information à la Santé Mentale, Annie Lombard Vice-présidente au Grand Chalon, en charge des Solidarités, de la Santé et du Handicap, Alain Gaudray, Conseiller Délégué à la Santé et à la Prévention au Grand Chalon et Maire de Fragnes-La Loyère, Marie Christine Agacinski, Directrice des Solidarités et de la Santé du Grand Chalon, Catherine Jacob Husson, référent Handicap et Thomas Perrot, ainsi que les acteurs et organismes concernés par les problématiques en lien avec la santé mentale sur un même territoire, ont réussi leur pari.

C’est un très bel évènement qui s’est déroulé ce samedi à la Salle du Bicentenaire à Fragnes - La Loyère (entrée gratuite) pour l’inauguration de cette semaine d’information à la Santé Mentale, qui rappelons le, est la première de notre Région Bourgogne-Franche-Comté alors qu’il existe depuis des années dans d’autres régions.

Pour ce faire, de nombreuses personnalités étaient présente à l’invitation du Maire de Fragnes - La Loyère : Cécile Untermaier, Députée, Marie Mercier, Sénatrice et Maire de Chatenoy-le-Royal, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon et 1er Vice-président du Conseil Départemental de Saône et Loire, Isabelle Dechaume, Conseillère Départementale, Eric Michoux, Maire d’Epervans et Président Délégué du Grand Chalon, Annie Lombard, Vice-présidente au Grand Chalon, en charge des Solidarités, de la Santé et du Handicap, de nombreux élus et Directeurs, Directrices de Centres…

Pour la réussite de cette journée, de nombreux partenaires accompagnés de leurs patients tenaient des stands pour informer le grand public : CHS de Sevrey,  Chalon Sport Adapté, Comité Départemental de Sport Adapté, CCAS de Fragnes-La loyère, EHPAD, ESAT, GEM, SAMSAH, les associations d’aide et d’accompagnement à domicile, structures et services d’insertion et d’emploi…

L’inauguration commençait par la visite des stands par les autorités avant les discours officiels dont info-chalon vous propose quelques extraits :

Alain Gaudray, Maire de Fragnes-le-Loyères : « Je suis, d’abord, très heureux de tous vous accueillir pour cette 1 ère édition. On voit arriver enfin une chose très concrète, c’est cette semaine d’information de la Santé Mentale […] c’est avant tout, aussi, une volonté locale et affirmée pour développer la santé et la prévention sur notre territoire et vous le voyez des institutions sont là, car elles  veulent avancer dans le même sens […] Il faut savoir que ce type d’évènement existe depuis 1990, cela fait pratiquement 28 ans, qu’il a été créé par l’A.F.P. (Agence Française Psychiatrique) […] Au fil des années, des territoires ont adhéré à cette action et il y a eu une prise de conscience véritable sur ces questions de politiques publiques. Alors, les troubles psychiques et, on sait s’ils sont nombreux, peuvent demain toucher n’importe qui d’entre nous, comme pour le cancer ou un accident, nous sommes tous exposés. On peut chacun basculer dans une pathologie psychique qui peut s’ancrer dans la durée et devenir un véritable handicap […] La complexité de ces troubles psychiques, la difficulté de la prévention, les conséquences sociales et familiales, font que maintenant, cette psychiatrie ne doit plus être gérée au niveau public, ni dans une logique hospitalière, mais dans une logique de territoire avec la participation de tous et cela en est bien l’exemple, autour de cette dynamique d’aujourd’hui […] 5 communes se sont associées à notre action : Fragnes-La Loyères, Crissey, Sevrey, Saint-Marcel et Chalon-sur-Saône, mais je sais que bientôt d’autres communes nous rejoindrons Gergy, Givry… […]  Comme vous le voyez, c’est  un programme très varié qui vous ai proposé et qui permet de prendre conscience de notre société, de ses différentes facettes, mais aussi de l’intérêt de nous intégrer dedans, ce qui permet de comprendre la richesse de cette complexité, de cette différence qui doit nous animer, pour aller au-delà « du vivre ensemble », mais « du faire ensemble ». Je vous remercie ! ».

Sébastien Martin, Président du Grand Chalon : « Je voulais être présent pour saluer le travail qui a été réalisé par Alain, Conseiller Délégué au Grand Chalon et Annie Lombard Vice-présidente pour le lancement de cette semaine. Saluer aussi tout le travail qui a été fait depuis plus d’un an, puisque comme Alain l’a dit, en 2015, nous signons le Contrat Local de Santé Mentale et aujourd’hui voilà une action extrêmement concrète qui en inscrivant le territoire du Grand Chalon dans la semaine nationale marque l’attention qui est la nôtre sur toutes ces questions au sujet de la Santé Mentale. Que tout le monde sache que notre rôle est un rôle de coordination et de mise en mouvement des actions et des acteurs présents sur le territoire. Ce n’est pas le Grand Chalon, ce n’est pas grâce au Grand chalon que cela s’est fait, le Grand chalon est là pour aider, accompagner, orienter mais c’est tout. C’est grâce à vous toutes et vous tous, mesdames et messieurs, que l’on se retrouve cette après midi, grâce aux associations, aux institutions, aux différents partenaires de ce Conseil Local de Santé Mentale que l’on se retrouve ici […] Mettons en lumière ces questions là,  car on mesure le degré d’une société à l‘attention qu’elle porte, le plus souvent, aux plus fragiles d’entre nous. Ce que nous faisons là avec vous, c’est de faire par notre société le moyen de vous dire à chacun, qu’il à sa place dans la société française, quel que soit sa situation, ou sa difficulté qu’il peut traverser à un moment ou à un autre. Bien sûr, je veux tirer un grand coup de chapeau à mes équipes du Grand Chalon, mais surtout à vous qui êtes présents, qui dans l’ombre, au quotidien, agissez en faveur des personnes qui souffrent des troubles mentaux parce que vous faites un travail d’intérêt général qui mérite d’être salué par l’ensemble des personnalités présentes. Cette semaine sera, j’en suis sûr, couronnée d’un très grand succès et je vous en remercie ! ».

 Cécile Untermaier, Députée : « Tout d’abord, je vous remercie Monsieur le Maire, de m’avoir invité et je voulais vous remercier, Monsieur le Président de l’Agglomération, pour le travail que vous faites, qui est un travail essentiel. Je voulais vous dire aussi que nous avons travaillé avec Marisol Touraine sur la loi et sur cette idée du Contrat Local de Santé. Mais vous savez aussi, qu’il existe aussi le Conseil National de la Santé, qui a été mis en place lors de la dernière loi, dans le cadre des préventions. Parce que la Santé mentale, c’est un enjeu, c’est une problématique extrêmement complexe, un enjeu de défi de société, de vivre ensemble et de défi sanitaire aussi. Cette complexité, on a décidé de la travailler dans le cadre d’un observatoire de la santé, qui s’occupe aussi, de la Santé Mentale […] Nous sommes bien sûr conscients, des problèmes au quotidien, des associations, des  institutions, qui doivent sans cesse, régler des problèmes de carence de places, mais aussi régler tous les problèmes de personnes qui souffrent de pathologies psychiques et psychiatriques, lorsqu’elles rencontrent des problématiques, à l’école, au travail, ou en famille. Ce travail linéaire que nous voyons au quotidien, c’est ensemble, avec les élus, mais aussi par le travail admirable que vous faites, avec les élus locaux, les associations, les citoyens, que les choses peuvent changer. Je souhaite, au travers, de l’action que vous avez mené dans le cadre de cette semaine d’informations, que le regard en direction de ces personnes en situation de handicap change, parce que c’est cela l’objectif. Mais aussi, pour que le regard que l’on porte sur le handicap, les souffrances psychiques ou psychiatriques soit différent et qu’il devienne un regard bienveillant, efficace et soulageant pour les aidants, les personnes elles mêmes qui en souffrent et de tous ceux qui souhaitent les aider au quotidien, je vous remercie ! ».

La Députée qui ajoutait : « Sachez toutefois que le Crédit d’Impôt le C.I.C.E sert pécuniairement ces associations depuis le 1er janvier 2017, par à un prélèvement de 4% de la masse salariale ».       

Photoreportage info-chalon.com

J.P.B.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche