Nord de l'agglomération

Fabrice Dubois et François Planche décorés de la Médaille de l’acte du courage et du dévouement !

« Pour vos actes de courage et de civisme exemplaires au nom du Préfet de Saône-et-Loire, je vous remets ces décorations pleinement méritées ! » Jean-Jacques Boyer, Sous- préfet de l’arrondissement de Chalon-sur-Saône.

Mardi, à 17 heures, dans les Salons d’Honneur de la Sous-préfecture, Jean-Jacques Boyer, Sous- préfet de l’arrondissement à Chalon-sur-Saône, avait convié Fabrice Dubois et François Planche afin de leur remettre, au nom du Préfet de Saône-et-Loire, les médailles et l’Arrêté de l’acte du courage et du dévouement devant les Conseillers Départementaux, le Maire de Remigny, assisté de son 1er adjoint, la suppléante du Député du Canton, les élus du territoire… mais aussi du Chef d’Escadron, Commandant de la Compagnie de Gendarmerie Départementale de Chalon-sur-Saône, Jean Avarre, accompagné du Major Schmitt de la Gendarmerie de Couches, du Commandant Patrick Prudon, de la Caserne des Sapeurs Pompiers de Chalon-sur-Saône, de l’Adjudant Fabrice Alix du Centre de Secours de Chagny… de nombreux amis et membres de la famille, la cérémonie s’est déroulée dans une très grande convivialité.

Lors de son discours de cérémonie Jean Jacques Boyer précisait : « Cette cérémonie met à l’honneur deux hommes, Fabrice Dubois et François Planche, qui se verront remettre des médailles pour acte de courage et de dévouement, pour les actes qu’ils ont accompli à Remigny le 26 Novembre 2016, alors qu’il faisait froid et qu’il y avait du brouillard [..] Mais j’ai deux choses à rappeler auparavant ! J’ai effectué des recherches sur l’origine de cette décoration qui correspond dans un premier temps au souci des autorités publiques à l’époque de Louis XIV qui récompensait déjà des personnes qui en avaient sauvé des autres  au péril de leur vie. Une décoration devenue officielle par Louis XVIII en 1820 qui récompensait les marins qui faisaient les mêmes preuves de courage. En 1831, la médaille prend forme ornée de l’emblème national. A ce moment là, elle était essentiellement remise par le Ministre de l’Intérieur. Depuis 1970 le législateur a désigné les Préfets pour attribuer la récompense, les jugeant plus près du terrain des lieux de commission de tels actes. Voici néanmoins, la définition de cette décoration : « Peuvent recevoir  cette récompense, toute personne qui au péril de sa vie, se porte au secours d’une ou plusieurs personnes en danger de mort! ». C’est ce que vous avez accompli en mettant vous aussi votre vie en danger (noyade en eau profonde et hydrocution dans une eau très froide) Messieurs, cela correspond tout à fait aux actes que vous avez accompli, si je juge le rapport de Gendarmerie qui a été mis à ma disposition. En effet, mesdames et messieurs, lors d’une soirée au restaurant où vous avez participé tous les deux, 4 collègues de travail montent dans leur véhicule peu avant minuit et à cause du brouillard vont continuer leur route en plongeant dans le canal du centre. Une fois la voiture tombée dans l’eau, elle va commencer à être submerger. Trois personnes vont réussir à s’extirper de  l’habitacle du véhicule mais vont s’accrocher au toit de la voiture, car deux ne savent pas nager. Par contre, la passagère avant droit du véhicule ne va pas arriver à décrocher sa ceinture et sera prisonnière des eaux qui ne cessent de monter. Immédiatement, Mr Planche vous allez demander à votre épouse de prévenir les secours et en compagnie de Mr Dubois vous allez porter secours dans un premier temps aux trois personnes, en les ramenant sur la berge. Ensuite vous allez retourner porter secours à la passagère coincée, en effectuant du bouche à bouche pour qu’elle puisse respirer sous l’eau et permettre son dégagement. Vous arriverez à la dégager en décrochant sa ceinture de sécurité, la sortir de l’habitacle et la ramener sur la berge, alors qu’elle se trouve en état d’urgence absolue (dans le coma) pour la confier aux services de secours. Ce qui permettra sa survie ! Pour ces raisons et ces actes de courage et de civisme exemplaires, au nom du Préfet de Saône-et-Loire je vous décore tous les deux de la médaille de courage et du dévouement ».

Fabrice Dubois concluait au nom des deux récipiendaires : « Cela a été pour nous une aventure, une belle histoire d’hommes avant tout, qui déjà nous a révélé que la nature humaine, est belle et chouette. Nous avons découvert aussi qu’à travers les forces de l’ordre et de sécurité, ces gens là sont présents aussi pour notre protection. Car que ce soient les Sapeurs Pompiers ou les gendarmes, ils ont fait preuve d’une grande humanité et empathie envers nous, chose quand même que l’on ne soupçonne pas et que l’on découvre à travers ces moments là. En effet, on n’a pas l’habitude de les voir dans ces conditions d’urgence et croyez-moi, ils ont les mots qui rassurent, car on n’était pas fiers quand on est sortis de l’eau, mais par leurs attentions, ils nous ont permis de garder la tête haute et de garder courage. C’est une belle aventure pour nous deux aussi car, on ne se connaissait pas et néanmoins on a partagé quelque chose de fort. Car aujourd’hui on peut le dire, l’un sans l’autre, on ne serait pas là et on se doit la vie réciproquement. Ce sont des beaux moments de la vie et notre bonheur à tous les deux c’est de voir que « Claudine » a pu revenir à la vie. Cela a été un grand moment qui nous a fait réfléchir et relativiser sur tout le reste y compris nos soucis du quotidien ! ».

La soirée se terminait par le verre de l’amitié.

Le photoreportage info-chalon.Com

              

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche