Opinion de droite

"M. Gauvain parle de bruit mais n’a pas entendu la population" pour Samuel Brandily et Debout la France 71

Le dernier communiqué du député Gauvain montre encore une fois que celui-ci préfère vivre en vase clos dans le monde merveilleux de La République En Marche, plutôt que de venir sur le terrain à la rencontre des électeurs.

 

Il nous donne un cours de droit vaseux pour nous expliquer qu’il n’y a rien, pas d’affaire Benalla, que ça ne mérite qu’une contravention à 45 €, et circulez, il n’y a rien à voir !

 

Ce n’est pourtant pas tout à fait ça, l'ex-adjoint au chef de cabinet de Monsieur Macron est tout de même mis en examen pour violences en réunion. Ces faits sont délictuels et punis de 3 ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende (art. 222.12 du code pénal).

 

Ce qui est le plus choquant pour nos concitoyens, c’est qu’on donne un brassard « POLICE » à un individu qui travaille à l’Elysée, ce qui lui permet de se balader dans la rue et de tabasser le premier venu en toute impunité.

Que ce monsieur perde la raison, se croyant tout puissant avec son brassard, est une chose. Mais que l’Elysée le couvre et essaie d’étouffer l’affaire en est une autre.

Combien de mensonges, de contradictions, n’a t’on pas entendu provenant de l’Elysée. On a demandé aux députés En Marche d’être aux ordres, et de torpiller la commission d’enquête parlementaire (par exemple en refusant de convoquer certains protagonistes).

Nicolas Dupont-Aignan a préféré démissionner de cette commission pour dénoncer cette mascarade.

 

Mais M. Gauvain, lui, n’a manifestement rien vu, et presque rien entendu….

 

 

Samuel BRANDILY Olivier DAMIEN

Délégue DLF de la 5ème circonscription Secrétaire départemental de DLF 71

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche