Opinion de droite

MENUS DE SUBSTITUTION à Chalon - Pour l'UDI Saône et Loire, "le droit a été dit. Il convient donc de l'appliquer".

"Nous appelons la majorité municipale de Chalon sur Saône à revenir à l’apaisement et à la raison, en s’inspirant des considérants très explicites prononcés par la Cour Administrative d’Appel".

Communiqué de presse de l’UDI71

L’UDI de Saône et Loire a pris connaissance de l’arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Lyon : la délibération du conseil municipal de Chalon-sur-Saône du 29 septembre 2015 qui supprimait les menus de substitution dans les cantines scolaires chalonnaises a été annulée.

Le droit a été dit. Il convient donc de l’appliquer.

Nous avons tous l’immense chance de vivre libres, dans un état démocratique, un état de droit, et quiconque remet en cause cela, en refusant d’appliquer une décision de justice exécutoire emporte la responsabilité d’une attaque grave au fondement même de notre République.

Au-delà du fond qui a été rappelé par le juge et auquel l’UDI tout entière souscrit pleinement, nous tenons à saluer ici notre déléguée départementale Isabelle DECHAUME, à l’époque 1ère adjointe et Jacques MORIN, son collègue d’alors, conseiller municipal délégué, pour les positions courageuses qu’ils ont prises et assumées, chacun à leur façon et ce, malgré des pressions peu communes et avec toutes les conséquences que cela a impliqué par la suite.

Nous appelons la majorité municipale de Chalon sur Saône à revenir à l’apaisement et à la raison, en s’inspirant des considérants très explicites prononcés par la Cour Administrative d’Appel.

Si la laïcité est effectivement l’un des piliers de notre République, il appartient à chacune et à chacun de veiller à ce qu’elle ne fasse l’objet d’aucun détournement, d’aucune instrumentalisation et d’aucune compromission.

Daniel CHRISTEL
Président de la Fédération UDI de Saône et Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche