Opinion de gauche

L'union locale CGT de Chalon présente ses meilleurs vœux à toutes et tous les salarié-e-s du Chalonnais.

Cette année 2017 commence pour une partie d'entre eux par un vote pour leurs représentants syndicaux. L’union locale CGT de chalon est à la disposition de chaque salarié-e concerné-e pour l’aider à produire son vote tous les jours à partir du 3 janvier, jusqu’au 13 janvier dans ces locaux au 2 rue du parc à Chalon.

Ce sont les salarié-e-s de plus de 1600 TPE sur le chalonnais qui vont tenter, malgré les difficultés pour le faire, de voter, dans l'indifférence la plus totale du gouvernement et des grands médias.

Indifférence à ce que pensent les salarié-e-s qui se sont exprimé-e-s toute l'année 2016, du gouvernement Valls et du président Hollande qui d'ennemis de la finance sont devenus les pourfendeurs du droit du travail en promulguant plusieurs lois détruisant les droits des salarié-e-s, n’hésitant pas à utiliser la procédure d’exception du 49.3.

Si cette loi touche dans un premier temps les salarié-e-s, les privé-e-s d’emploi ont vu leurs droits se durcir. Les propositions d’indemnités dégressives plus rapides qu’aujourd’hui fleurissent les discours des présidentiables. Les retraités ne sont pas en reste avec un pouvoir d’achat en berne et une loi d’adaptation au vieillissement qui n’apporte aucune réponse aux besoins d’aujourd’hui.

La CGT Chalonnaise pour 2017 poursuivra sa lutte contre l'ultra libéralisme qu'impose le capitalisme en accompagnant les salarié-e-s, les retraité-e-s et les privé-e-s d’emploi qui souhaitent construire la résistance pour l’augmentation des salaires et des pensions, pour réduire le temps de travail et permettre à chacun-e d’en avoir un, pour faire respecter le droit du travail, et surtout pour imposer les revendications des travailleurs et travailleuses.

La CGT Chalonnaise souhaite pour 2017 poursuivre un syndicalisme de lutte de masse et de classe, en opposition au syndicalisme d'accompagnement d'autres organisations qui bradent les droits du travail pour quelques compensations.

La répression syndicale, les discriminations contre les militant-e-s CGT montrent que notre syndicalisme dérange.

Alors c'est toutes et tous ensemble que nous devons lutter au cours de cette nouvelle année qui commence pour garder les ‘’conquis’’ du Conseil National de la Résistance et en particulier la sécurité sociale qui est fondée sur la dimension solidaire : On cotise selon ses moyens, on reçoit selon ses besoins. Ce principe est menacé par le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) de la ministre de la santé qui tend à rompre la solidarité avec le financement individuel des besoins en matière de santé. Cette attaque s’appelle le CPA contenu dans la loi Macron.

En 2017, avec la CGT, continuons les luttes engagées en 2016 contre la loi travail. Notons sur nos agendas le meeting départemental du 3 avril ou les revendications du nouveau statut du travail salarié et des 32 h seront développées.

En 2017, luttons ensemble, salarié-e-s du privé avec les salarié-e-s du public pour le maintien et le retour à des services publics (énergie, transport, aide à la personne, éducation, santé, collectivité locale …). Les fonctionnaires sont les garants des services de qualité, rendus de façon égalitaire. Comme le travail n’est pas un coût pour les entreprises mais une richesse, les fonctionnaires ne sont pas une charge pour la société mais un investissement pour tou-te-s les citoyen-ne-s.

Pour réussir, pour gagner, nous vous souhaitons tous nos vœux de réussites dans vos luttes syndicales.

La CGT Chalonnaise

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche

Mode et beauté