Opinion de gauche

EHPAD : soutien du PCF à la journée d’action du 30 janvier

Les personnels des EHPADS (publics et privés) confrontés à une dégradation continue de leurs conditions de travail ont décidé d'une journée d'action le 30 janvier. Toutes les organisations syndicales appellent à la mobilisation et à la grève ce jour avec l'objectif d'obtenir des conditions de travail décentes pour les personnels afin qu’ils puissent dispenser des soins de qualité aux personnes âgées accueillies.

Pour les communistes les choix politiques faits ces dernières années en matière de gestion de la «dépendance», ont conduit à réduire les moyens de la prise en charge de la perte d'autonomie et à sacrifier ainsi une partie de la population qui n’a pas compté sa peine pour participer au développement du pays. Il en résulte des coûts prohibitifs restant à la charge des familles.

Parallèlement des conditions de travail dégradées, subies par un personnel à 80% féminin, ne permettent pas de répondre aux besoins de nos "ainés". De multiples témoignages attestent de la mise en place de procédures dégradées, de soins d'hygiène réduits, etc.

Pour le Parti Communiste il est temps d'engager un nouveau progrès social pour la France. Le PCF soutient l'action du 30 janvier. Il appelle à y participer : rassemblement à Valence devant le Conseil Départemental (ex Conseil Général) à côté de la préfecture.

Le PCF propose la création d'emplois statutaires sur la base d'un(e) salarié(e) par personne âgée, de paramédicaux, aides-soignants, médecins, dans une filière gériatrique.

Le point central est le financement en faisant cotiser TOUS les revenus financiers, les dividendes, au même taux que les revenus salariaux, en s'attaquant aux coûts du capital -intérêts et dividendes- payés par les entreprises et en supprimant les exonérations dont bénéficient les grandes entreprises.

Pour financer les besoins, il faut aussi mettre un terme aux évasions et optimisations fiscales révélées au grand public par de récents scandales en embauchant les personnels nécessaires pour mettre en œuvre un contrôle fiscal adapté aux évolutions économiques, et juridiques. Il s’agit aussi de mettre fin aux techniques d’optimisation négociées avec les plus hautes instances de l’Etat. Enfin il convient de proposer une autre politique monétaire pour que les banques et en premier lieu la Banque Centrale Européenne, utilise leur pouvoir de création monétaire pour soutenir les activités utiles au développement humain contre les gâchis financiers.

Section Pcf Grand Chalon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche