Opinion de gauche

Cécile Untermaier, Députée de Saône et Loire demande des comptes à Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA

Madame la Présidente, 

Votre syndicat s’en est pris à ma permanence parlementaire de Louhans dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 février 2018, pour dénoncer les négociations en cours dans le cadre d’un accord de libre-échange entre l'Union européenne et quatre pays du Mercosur. J’ai toujours affiché mon hostilité à cet accord et je soutiens votre combat, mais je ne peux cautionner de telles dégradations. 

Toutes les permanences des parlementaires du département ainsi que la préfecture et les sous-préfectures ont été visées, mais je constate que mes locaux ont été particulièrement touchés : banderole couvrant toute la façade, pneus, bâches, pièces métalliques, foin, graisse sur la poignée de porte et les volets… 

La FDSEA vient ainsi me remercier pour tout le travail que j’ai mené en faveur des zones défavorisées en Bresse, du marché aux volailles de Louhans, du développement des méthaniseurs, à travers le recours constitutionnel contre le CETA, le maintien du contrôle des structures par la SAFER ou l’instauration d’un prix citoyen sur les denrées alimentaires pour garantir la transparence des marges et la juste rémunération du producteur… 

Ma permanence a toujours été ouverte aux agriculteurs et nombre d’entre eux sont venus me faire part de leurs difficultés et je participe aux nombreux événements organisés dans le département par votre fédération. Aujourd’hui, je constate avec amertume que le soutien que j’ai constamment apporté à votre cause, n’a fait l’objet d’aucun discernement.

Sans doute le fait d’être une femme, libre et de gauche, est-il moins toléré aux yeux des membres de votre syndicat. 

Je vous prie de croire, Madame la Présidente, à l’assurance de ma considération distinguée.

Cécile UNTERMAIER

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche