Opinion de gauche

"Le 9 octobre, tous dans la rue contre Macron" appelle le NPA 71

Après moins d’un an et demi de pouvoir, Macron et son gouvernement n’ont jamais autant été impopulaires, et c’est la débandade du côté du pouvoir : après Hulot et Flessel, c’est Colomb qui quitte le navire pour ne pas être trop éclaboussé dans ses ambitions. Les prétendus « bains de foule » ou « embrassades » n’y changent rien : rien ne va plus, et les « affaires » nous montrent que leur « nouveau monde » politique est aussi pourri que « l’ancien »...

 

Mépris et guerre de classe

L’une des marques de fabrique de ce président est celle du mépris envers le monde du travail. Désormais il suffirait de traverser la rue pour trouver un emploi. Pour lui et ses sbires, les choses sont simples : si tu es chômeur, précaire, pauvre, c’est de ta faute ! 

Le gouvernement  est bien décidé à continuer sa politique de destruction sociale. Tout doit y passer : les statuts collectifs, la fonction publique et les services publics, la sécurité sociale, la santé, l’éducation nationale, la culture, les retraites, les aides sociales, les rémunérations… Cette politique n’a qu’une seule conséquence : l’explosion des inégalités et de la précarité. Et ce gouvernement peut aller sur tous les plateaux télés pour dire qu’il agit pour nous, nous sommes de plus en plus nombreux à savoir que sa politique n’est favorable ni à notre pouvoir d’achat ni pour lutter contre le développement du chômage et de la misère.

 

Nous répondons « résistance » !

Ce gouvernement peut se féliciter d’avoir fait passer, jusqu’à présent, l’ensemble de ses contre-réformes, mais cela n’a pas été sans résistances ni confrontations. Et le monde du travail et la jeunesse sont loin d’être à genoux : hospitaliers, postiers, enseignants, salarié.e.s du commerce, de la restauration, agents des finances publiques, ouvriers de l’automobile mais aussi zadistes, défenseurs de la justice climatique ou des droits des femmes… 

Toutes ces mobilisations, ces grèves, prouvent que le monde du travail est loin d’être abattu. Et plus que jamais, c’est bien d’une large mobilisation toutes et tous ensemble dont nous avons besoin pour faire reculer ce gouvernement, une mobilisation à construire en passant par dessus la tête - s’il le faut - de certaines directions syndicales, trop passives ou engluées dans le prétendu « dialogue social »... 

 

Le 9 octobre, toutes et tous en grève et dans la rue !

A l’appel de la CGT, FO, Solidaires, FSU, l’Unef, la FIDL et l’UNL, les salariée.e.s et la jeunesse sont appelés à se mettre en grève ce mardi 9 octobre contre la politique de casse sociale du pouvoir. Seront également présents les retraité.e.s mobilisés contre la baisse incessante de leur pension. Cette journée doit permettre à l’ensemble du monde du travail et de la jeunesse d’exprimer sa colère et de marquer la première étape dans la préparation de ce mouvement d’ensemble plus que jamais nécessaire. 

Dans ce contexte d’offensives tous azimut de ceux d’en haut et d’éparpillement de notre camp social, nous n’avons pas dit notre dernier mot.

 

 

NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) 71

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche