Opinion de gauche

MENUS DE SUBSTITUTION - La réaction des socialistes chalonnais

Communiqué des Socialistes suite à l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon sur les menus de substitution

 

Les Socialistes de Chalon-sur-Saône se félicitent de l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon qui annule la délibération du Conseil municipal du 29 septembre 2015 mettant fin aux menus de substitution au porc dans les restaurants scolaires chalonnais.

Nous rappelons que les menus de substitution ont fonctionné sans accroc durant 31 ans dans notre ville et ne sont nullement une atteinte à la laïcité, ce qu’affirme également la Cour d’Appel :  « Il ne ressort pas des pièces du dossier que, pendant les trente et une années qu’elle a duré, cette pratique aurait provoqué des troubles à l’ordre public ou été à l’origine de difficultés particulières en ce qui concerne l’organisation et la gestion du service public de la restauration scolaire » et « les usagers du service public facultatif de la restauration scolaire [doivent se voir] offrir un choix leur permettant de bénéficier d’un menu équilibré sans avoir à consommer des aliments proscrits par leurs convictions religieuses ou philosophiques ». Un menu de substitution n’est en aucun cas un menu confessionnel, qui ferait entrer dans nos cantines scolaires de la viande halal ou casher et serait une atteinte à la laïcité.

Depuis trois ans, Gilles Platret instrumentalise la laïcité à des fins politiciennes et dans l’unique but de faire parler de lui-même. Ce principe fondamental ne peut être utilisé pour stigmatiser une communauté en particulier. La laïcité rassemble plus qu’elle n’exclut, protège plutôt qu’elle ne cible et nul n’a le droit de la pervertir. 

Les repas sont un temps de socialisation important, rassemblant autour d’une même table et pour un moment convivial des enfants dont les pratiques peuvent être différentes. Ils ont donc une vertu éducative, plus profitable sur le long terme que l’interdiction pure et simple d’un menu de substitution qui risque de favoriser le repli sur soi et donc le communautarisme. Stigmatiser une partie de la population chalonnaise n’est pas un signe d’apaisement, alors que cela doit être une des missions premières d’un maire.

Nous demandons à Gilles Platret et à son Conseil municipal de ne pas s’obstiner et de prendre en compte l’intérêt supérieur des enfants en rétablissant immédiatement les repas de substitution dans les restaurants scolaires chalonnais. Tous les enfants doivent pouvoir avoir accès à ce service.

 

Section de Chalon-sur-Saône du Parti socialiste

ps.sectionchalonsursaone@gmail.com 

et

Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire

fede.mjs71@gmail.com 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche