Opinion de gauche

"Votez « Envie d’Europe » !" lance le PRG de Saône et Loire

Par Claudette Brunet Lechenault - Vice-Présidente nationale du PRG en charge des Relations Européennes.

Le PRG s’est engagé sur la liste « Envie d’Europe », conduite par Raphaël Glücksman et soutenue par le Parti Socialiste, Nouvelle Donne et Place Publique. Il y est représenté par Nadège Désir, jeune conseillère départementale de La Rochelle.

Pourquoi avons-nous décidé de rejoindre cette liste ? Parce que nous pensons que le moment est venu pour les humanistes de faire entendre leur voix de manière forte.

Les Radicaux de Gauche ne contestent pas au Président de la République son engagement européen. C’est même une des raisons pour lesquelles nous avions voté pour lui aux présidentielles.

Mais l’élection du 26 Mai n’est pas un « remake » de l’élection présidentielle avec un choix binaire que serait un match de ping -pong entre LREM et le RN. 

Même si la montée des nationalismes en France et en Europe est une réalité, les européennes ne se limitent pas à cet affrontement.

Et puis …quelle Europe ?

Le moment est venu pour nous de redire notre engagement pour une Europe plus fédérale, plus politique, plus solidaire et plus sociale. Une Europe qui doit demeurer un espace de paix, peser dans le monde face à la Chine et aux Etats-Unis. Une Europe avec une vraie politique étrangère, notamment vis-à-vis de l’Afrique et du Moyen Orient. Une Europe qui, par son action politique, refuse que la Méditerranée soit le cimetière d’êtres humains et qui doit se donner les moyens de lutter contre le dérèglement climatique, source d’inquiétudes humanitaires.

Des 34 listes proposées aux électeurs, la seule déterminée sur l’ensemble de ces sujets, qui comporte des hommes et des femmes engagés en politique, des socialistes, des Radicaux mais aussi des écologistes,des humanistes membres de la société civile, est la liste « Envie d’Europe » !

Je partage les propos de notre président Guillaume Lacroix : » Au rempart (contre le populisme) je préfère la force conquérante de la République sociale ».

L’adversaire le soir du 26 Mai sera bel et bien la Droite européenne du PPE, avec son représentant Manfred Weber. Pour avoir le plus de chances de la contrer, le groupe PSE du Parlement européen doit être plus fort.

Ni le Rassemblement National, ni LREM ne seront majoritaires. Nous ne sommes pas dans une élection franco-française…Mais ils pourront alors contribuer ou non à faire pencher plus à droite…ou plus à gauche. Le Président de la République se souviendra-t-il alors qu’il a -aussi, une jambe gauche ? Ce sera à lui de nous le démontrer.

A nous de lui rappeler Michel Crépeau : « La politique, sa justification en est la recherche du bonheur ….On ne gouverne bien un peuple que les pieds par terre et le cœur dans les étoiles ».

 

Claudette Brunet Lechenault

Vice-Présidente nationale du PRG

En charge des Relations Européennes.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche