Opinion

"Soyons fiers d’être fonctionnaires"

Communiqué de presse CFDT Section 71

 

Alors que chacun s’accorde à dire que de nombreuses fractures traversent la société française, on voudrait nous faire croire que le redressement du pays passe par une purge de la fonction publique, avec une réduction drastique du nombre de fonctionnaires et un régime sévère pour ceux qui assurent les missions de service public. En clair, si le secteur privé va mal c’est la faute aux fonctionnaires.  La surenchère est ouverte. Qui aura l’audace et le courage de supprimer le plus grande nombre d’emplois publics ? Avec ces discours affligeants et diviseurs nous sommes très mal partis pour renforcer la cohésion sociale, et offrir au pays le service public dont il a besoin.

Mais qui donc sont ces fonctionnaires inoccupés qui plomberaient la dépense publique et dont on pourrait largement réduire le nombre ?

A l’Etat ils sont policiers, pompiers, aides-soignants, infirmiers, enseignants…

A la territoriale ils accueillent nos enfants et préparent leurs repas dans les écoles, collèges, lycées… d’autres s’occupent de nos aînés dans les EHPAD ou du maintien à domicile, entretiennent vos routes … D’autres encore vous accueillent et vous viennent en aide quand vous êtes dans la détresse face au quotidien.

Ils sont chaque jour dans notre département 13 000 agents territoriaux qui quel que soit leur métier apportent à la population un service indispensable et irremplaçable. Leurs conditions de travail ne sont pas toujours reluisantes. Les handicaps et les pressions au travail ne sont pas une légende.

Le Département est le premier employeur de fonctionnaires territoriaux. Ses 2200 agents sont  chaque jour en première ligne pour faire vivre le service public. Dans leurs nombreuses missions les agents départementaux accompagnent les saône-et-loiriens de la naissance jusqu’au grand âge.

L’enquête sur la qualité de vie au travail l’a démontrée. Ils demandent plus de reconnaissance et plus d’information mais ils sont très fiers de leur travail au service de la population. C’est leur motivation première. Pourtant, alors que leur charge de travail augmente, ils sont eux aussi confrontés aux réductions de moyens et aux réorganisations de services. Ils connaissent déjà un avant-goût des plans promis par certains candidats à la présidentielle. Ce qui les entraîne dans un affaiblissement de la qualité de service et une dégradation des conditions de travail. Et quand l’employeur lui-même met en cause le statut des agents publics, il ne donne pas à ses services la meilleure confiance pour travailler dans la sérénité.

Quand le service public se dégrade la responsabilité en incombe à ceux qui prennent les décisions et non à ceux qui les exécutent et qui en subissent les effets face aux usagers.

Ce contexte d’économies et de réorganisations doit renforcer notre détermination à ne pas s’en laisser compter. La CFDT avec ses élus au comité technique exige un droit de regard sur la situation financière et les arbitrages. Il faut trouver d’autres moyens que les économies sur les effectifs et la masse salariale.

Malgré ce vent mauvais, les fonctionnaires sont de plus en plus déterminés à monter l’utilité de leur travail et à chercher à l’améliorer. Ils peuvent compter sur la CFDT pour défendre avec eux un service public de qualité accessible à tous les citoyens.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche