Opinion

Mr Macron faites attention à vos propos !

« J’ai bondi devant ma télévision quand j’ai vu le reportage (sur TF1) faisant part de la visite d’Emmanuel Macron en Algérie, qui devant une chaine de télévision de ce pays, fait savoir que la colonisation a été « un crime contre l’humanité ». Une petite phrase assassine, sortie de son contexte n’étant pas présent, et en me fiant uniquement au reportage. 

Monsieur Macron ne respecte pas celles et ceux qui, entre autres, ont fait la guerre d’Algérie à l’époque terre française avec ses trois départements. J’en ai fait partie en servant 29 mois sous les drapeaux au 2e Régiment de Parachutistes Coloniaux au sein de la 10e Division Parachutiste, dont la devise était « Qui ose gagne ».

Désolé pour les âmes sensibles mais je me dois de parler d’un fait de barbarie, parmi tant d’autres vécus durant cette période. Mon coeur d’Ancien Combattant d’AFN, ne peut que réagir aux propos de cet homme politique qui semble ignorer un peu l’histoire et certains faits, beaucoup de mes compagnons d’armes peuvent aussi confirmer, mais dont la d’aisance de la Paix retrouvée à éliminer l’esprit de vengeance.
Lorsqu’un soir de début avril 1961 après trois jours d’opération suite à un héliportage dans le massif surplombant la presqu’île de Collo dans le Constantinois, cinq radios et le chauffeur du 6x6, de notre compagnie de commandement, sont tombés dans une embuscade en allant prendre leur poste au camp opérationnel. Ces six camarades, dont trois appelés du contingent, ont laissé leurs vies en ayant la gorge tranchée, leurs sexes coupés et enfoncés dans la bouche.

Inutile de vous dire que nous étions retournés, et je le suis encore, de voir cette scène atroce de mutilation. Certes la guerre est la guerre, mais quand vous entendez cet homme qui se présente à la candidature de la Présidence de la République Française, qui n’a pas dû beaucoup souffrir des affres de la vie, se permettant de sortir une telle phrase, vous comprendrez qu’il y a de quoi être en colère.

Loin de moi de réveiller quelconque opposition ou d’être considérer comme un fachiste ou colonialiste, mais au moins que ce Monsieur réfléchisse et fasse attention à ces mots qui sont beaucoup plus graves que ceux prêter à d’autres candidats faisant les gorges chaudes de quelques donneurs de leçon de tout poil et qui mériterait d’acquérir un peu de sagesse, de respect et de tolérance dans le sens profond du terme de chacun des mots et non avec des arrières pensées politiciennes. »

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche