Opinion

LEGISLATIVES (5e circonscription de Saône et Loire) - Pour Raphaël Gauvain, "le maire de Chalon sur Saône perd les pédales !"

Le candidat de la République en Marche règle ses comptes avec Gilles Platret suite à différentes publications de ce dernier.

Photo info-chalon.com 

 

J’étais ce matin sur le marché de Chalon en centre-ville. J’ai pris connaissance du tract, actuellement distribué sur la circonscription à l’initiative des équipes du Maire de Chalon. Les affirmations et propos rapportés me concernant sont mensongers et particulièrement insultants. Ils font suite à la diffusion cette semaine sur les réseaux sociaux d’un montage vidéo honteux, aux provocations incessantes du Maire de Chalon et à la violence oratoire à laquelle il s’adonne régulièrement.

Ce sont des pratiques politiques d’un autre âge qui déshonorent leurs auteurs. C’est précisément pour lutter contre ce type de comportement que je me suis mis En Marche. Ma détermination à donner une majorité claire et cohérente au Président Macron pour conduire les réformes, et à poursuivre le renouvellement et la refondation de la vie politique à Chalon, est totale.

Faudrait-il pour se présenter à une élection, être né, avoir grandi, travaillé et fondé une famille dans sa rue sans jamais l’avoir quittée ? Pour ceux qui ont la chance de pouvoir effectuer leurs études et acquérir une véritable expérience professionnelle loin de leur ville d’origine, quel bonheur, le jour venu, de revenir plus riches de toutes ces connaissances sur leur territoire et d’avoir l’opportunité de les placer à son service.

J’invite le Maire de Chalon à relire Montaigne et ses invitations au voyage, pour « frotter et limer nostre cervelle contre celle d’autruy ». Montaigne aborde dans ses Essais l’ouverture sur le monde et la tolérance. Je l’invite à relire également les textes antiques et leur invitation répétée au voyage initiatique.

Ma famille est enracinée en Saône-et-Loire depuis plusieurs générations et j’y ai moi-même grandi. N’en déplaise à mes adversaires, j’y suis toujours revenu. Mon fils y passe ses vacances. Je suis d’ici, et c’est avec enthousiasme et détermination que je souhaite représenter mes concitoyens, être à leur côté pour travailler aux grands dossiers du territoire. Je pense notamment au sauvetage de l’hôpital de Montceau et au dossier de l’angioplastie à l’hôpital de Chalon.

Je m’engage, si je suis élu, à suspendre mes activités professionnelles, à vivre à Chalon, à ne pas concourir à un autre mandat et à ne pas embaucher un membre de ma famille comme collaborateur parlementaire. Je ne suis pas un professionnel de la vie politique. J’ai pour moi d’avoir une solide expérience professionnelle qui me permettra, sans excès d’honneur ni d’humilité, à assumer la charge de Parlementaire.

Il est, en politique comme dans la vie, des attitudes éthiques et morales. Le respect de la démocratie – en des temps si violents où certains de nos compatriotes, et tant d’autres citoyens du monde, sont touchés dans leur chair – est plus que jamais indispensable. L’apaisement, la volonté de travailler ensemble sur tous les grands sujets qui le nécessitent, voilà ce qui me porte.

Alors les 11 et 18 juin prochains, je vous donne rendez-vous, Chers Amis, plein d’espoir en notre avenir commun, en notre capacité à nous éloigner des diviseurs et à voir ce qui nous rassemble.

Raphaël Gauvain - Candidat sur la 5e circonscription de Saône et Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche