Opinion

Déclaration de la CGT Géant Chalon sur Saône - Projet d'ouverture des dimanches matin à titre habituel.

Les élus CGT Géant Chalon-sur-Saône et une grande majorité du personnel ne comprenons pas la démarche. Pourquoi ne pas essayer de récupérer du chiffre d’affaires autrement que le dimanche. Toutes les études sur le sujet démontrent que le porte-monnaie de nos clients, comme le nôtre n’est pas extensible ! Pourquoi ne pas investir ce que vous êtes prêts à mettre en masse salariale le dimanche sur la semaine. Cela permettrait de remettre les rayons à flot, un magasin propre, avec un étiquetage correct, sans périmer, sans files d'attente aux caisses, un meilleur service (boucherie, poissonnerie), de meilleurs produits à notre rayon FL, etc etc... Tout cela permettrait, sans aucun doute, de faire revenir nos clients qui ont fui notre magasin et peut-être de nouveaux clients pour réaliser le CA manquant.

Pour être un hypermarché leader sur la zone comme le précise la direction, ce n'est pas d'avoir refait le magasin avec un pot de peinture rouge et réduire la surface du magasin sans refaire les sols ni le secteur du marché point leader du Groupe Casino (hors pâtisserie et boulangerie).

A voir la boucherie et la poissonnerie ou aucun investissement depuis de nombreuses années n'a été fait pour la clientèle.

La direction nous parle de fidéliser de nouveaux clients, mais a-t-elle comparé nos rayons marchés à ceux de nos concurrents? force est de constater que nous en sommes très loin.

Comment peut-on nous parler de mise en oeuvre de diverses actions en mettant en avant la disponibilité et l'accueil client, pour rappel nos effectifs ont baissé de moitié en une dizaine d'années.

Le jeu des chaises musicales entre les commerces du centre commercial la Thalie ne ramèneront pas plus de clients si les autres cellules de la galerie marchande restent vides ( A ce jour six cellules sont vides sans parler de l'enseigne Maxi Toys qui a fermé pour une année soi-disant).

La règle du repos hebdomadaire dominical date d'une loi de 1906, dans la suite de la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1902, qui l'a instaurée dans un souci de protection de la santé et de la sécurité au travail.

On ne peut céder aux sirènes de l'économie. Ouvrir notre magasin le dimanche serait un affront et un recul majeur dans une lutte sans fin contre une économie omniprésente qui entâche, jour après jour, notre si beau pays.

Les familles vivent le travail sur des rythmes hallucinants et une journée par semaine pour se retrouver, se poser, n'est pas de trop. Il y a deja assez de divorces, séparations, avec les ennuis, les peines qui vont avec, pas la peine d'en rajouter.

De toute façon on ne dépensera pas plus par ce que le magasin sera ouvert le dimanche.

Et quand entendons-nous par volontariat?

D'abord ont fait travailler des étudiants mais ensuite, tout le monde est obligé de suivre. Quelle progression de carrière pour ceux qui refuseront le volontariat du travail dominical? pas de discrimination?

La situation de devoir travailler le dimanche pour préserver son métier et son évolution de carrière avec la conséquence que l'on imagine sur la garde de leurs enfants. Devront ils dépenser la majeure partie de leur rémunération bonifiée lorsqu'ils l'auront obtenue(un peu moins de25€ net par dimanche travaillé en plus du salaire de base) pour rémunérer leur assistante maternelle si travail le dimanche aussi?

Il est difficile d'entrevoir dans les situations de ce genre, un réel progrès social.

Pourquoi vouloir donner l'habitude aux clients de venir dans nos hypermarchés le dimanche matin cela aura un imapct négatif sur l'écologie et nous rappelons que nous avons déjà 72 heures d'amplitude d'ouverture sur la semaine, sans compter le service drive pour avoir le temps de faire ces achats.

Au niveau de la gestion de projet, nous estimons que le descriptif  du projet comporte encore de nombreuses zone d'ombre (sur la nature des contrats des salariés à travailler le dimanche, sur leur niveau de qualification, sur la répartition des heures travaillées entre secteurs du magasin et entre le dimanche et les jours en amont...).Cela va détruire nos emplois car la masse salariale sera trop élevé à la fin de chaque mois comme la direction nous le signal déjà depuis plusieurs temps.

Pour cela la CGT Géant Chalon Sur Saône émet un avis défavorable au projet en disant haut et fort,

 

Non au travail le dimanche! Oui à la hausse des salaires!

 

                                                        Le secrétaire général du Syndicat

                                                        CGT Géant Chalon sur Saône

                                                        Yannick Chaumard

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche