Opinion

A quelques heures du conseil communautaire du Grand Chalon, Capen 71 interpelle les élus communautaires

Au sujet des travaux sur la station d'épuration de SaôneOr.

Communiqué de presse

Au cours du Conseil Communautaire de ce  jeudi 31 mai, vous adopterez le projet de remise en état de la station d’épuration de Saônéor pour un montant estimé à 6.2 millions d’euros.

Cette station n’a jamais fonctionné correctement et le Grand Chalon l’a toujours su.

Mais il a préféré engloutir les millions du contrat de site (167 millions, le plus important de France) en aménagements et en laissant délibérément cette station polluer l’environnement.

S’il décide de faire les travaux de réhabilitation aujourd’hui, c’est parce qu’il vient d’être mis en demeure de le faire par arrêté préfectoral (Voir arrêté ci-joint). Le projet, qui sera soumis à votre vote jeudi soir, ne parle pas de cet arrêté, c’est normal les responsables de cette situation préfèrent le passer sous silence, et par conséquent la présentation qui est faite de ce projet, ne permet pas de se rendre compte du fonctionnement surréaliste de cette station.

Les raisons de cette mise en demeure sont nombreuses et concernent notamment les déversements importants d’eaux usées non traitées (eaux usées domestiques comme industrielles) directement dans le milieu récepteur. C’est difficile à croire mais l’arrêté le dit.

Le Grand Chalon a 6 mois à partir du 18 janvier 2018 donc jusqu’au 18 juin pour déposer un dossier de demande d’autorisation environnementale, d’où la mise en place du projet qui vous est proposé.

Déverser de façon délibérée des volumes importants d’eaux usées directement dans le milieu récepteur cela correspond à un préjudice écologique qui est puni pénalement par le tribunal d’instance. Il suffit pour cela qu’une association engage une action en justice. La preuve étant indiscutable puisque c’est le Préfet qui la fournit.

L’image d'une « ville pionnière pour la prise en compte l’environnement » que l’on veut faire passer auprès du public est bien écornée. Entre médiatisation et réalité il y a un monde.

Même les documents de l’enquête publique sur le PLUi sont muets sur cette pollution incroyable.

Quoi qu’il en soit, maintenant vous ne pouvez pas ne pas adopter cette remise en état. Mais il y a quand même quelques questions dont il faudrait avoir les réponses :

- Quel sera approximativement le montant de la subvention de l’agence de l’eau?

- Pourquoi ce projet n’est pas financé en partie par le contrat de site ? Est-ce parce que son montant est épuisé?

- Pourquoi a-t-on attendu cette mise en demeure pour lancer ce projet ? Pensait-on pouvoir continuer à être à ce point au-dessus des règlementations?

Le contrat de site s’élevait à 167 millions, dont la majeure partie a été utilisée pour aménager Saônéor. Mais pourquoi réaliser la ZI la plus importante entre Lyon et Paris alors qu’un aménagement à la mesure de l’agglomération aurait permis de recréer de la même façon les 4000 emplois prévus dont une grande partie se trouvaient déjà sur Chalon. Cela aurait permis d’économiser des millions.

Maintenant tout est fait et il n’est plus possible de revenir en arrière.

Par contre en ce qui concerne la desserte et le ½ échangeur, il suffit de consulter le dossier pour se rendre compte qu’ils ne sont pas indispensables (voir mail envoyé à M Gaudray avant la réunion publique qu’il a organisée pour les habitants de Fragnes - La Loyère) :

« Environ 3200 emplois ont été recréés à ce jour et le trafic induit a été absorbé par l’itinéraire existant sans bloquer la circulation alors qu’il n'a fait l’objet d’aucune amélioration et sans provoquer de dépassement des seuils de pollution atmosphérique (voir bilan PPA de 2016), seuils qui seront réduits grâce aux mesures à venir du PPA »

Si vous ne pouvez plus revenir sur le choix de la desserte, vous pouvez encore stopper la réalisation du ½ échangeur

Ne pensez-vous pas que l’économie de cet investissement de 13.7 millions, qui n’est plus nécessaire puisque les 4000 emplois à recréer sont maintenant pratiquement atteints sans poser de problèmes en ce qui concernent la circulation et la pollution de l’air, ne serait pas plus utile au fond de relance mis en place par le Grand Chalon.

REFLECHISSEZ, INFORMEZ-VOUS ET DECIDEZ.

CAPEN 71

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche