Opinion

Communiqué du Collectif des Usagers des bus de l'agglomération chalonnaise

Suite à l’adoption du contrat de concession de service public pour l’exploitation du réseau de transport urbain, le Collectif réagit :

Malheureusement pas de changements spectaculaires par rapport à la réorganisation intervenue le 1er janvier 2016, laquelle avait soulevé une forte opposition des habitants de quartiers et communes de la 1ère couronne chalonnaise.

La STAC - seule candidate -  continuera à gérer ce service public au 1er janvier 2019. 

Pour Chatenoy-le-Royal : faute d’un retour à la situation antérieure à 2016, une amélioration est toutefois à noter pour le quartier du Tillet  - qui sera desservi une fois par heure en ligne régulière directe. 

Mais on attendait mieux  pour le quartier de Cruzille qui sera desservi par une navette, une fois par heure également, mais avec une correspondance pour rejoindre la ligne 4, à l’arrêt Condorcet.

Rappelons que le Collectif avait demandé à ce que ces deux quartiers soient desservis alternativement, en ligne régulière directe. 

Nous ne pouvons que constater qu’il s’agit encore, pour ces quartiers, d’un service public a minima. Il est probable que la fréquence insuffisante - doublée du côté peu pratique pour Cruzille -  n’incitera pas les habitants à délaisser leur voiture au profit des transports collectifs.

 

Pour Saint Marcel, une satisfaction en demi-teinte… 

Nous souhaitions le retour du trajet antérieur au 1er  janvier 2016 desservant le centre-ville et la gare. La ligne 5, à compter du 7 janvier 2019, conservera la desserte de l’IUT, reprendra la desserte du centre-ville avec un terminus place Mathias, mais, malheureusement, abandonnera la desserte de la gare. L’arrêt le plus proche de celle-ci sera République-Colombière, à environ 300 mètres. La fréquence est encore diminuée en heures pleines avec une rotation toutes les 35 mn, inchangée en heures creuses avec une rotation toutes les heures. Le cadencement toutes les heures s’appliquera également les samedis et durant les vacances scolaires.

 

Pour Lux et Sevrey : 

La cadence des bus hors TAD semble assez satisfaisante, mais les usagers du CHS de Sevrey regrettent toujours de devoir prendre 2 bus (dont une navette) pour se rendre au centre-ville, d’autant que le temps d’attente à BRIET peut être long et angoissant entre les 2 bus, surtout dans un endroit assez isolé. 

D’autre part, des salariés du CHS regrettent l’absence de bus le dimanche, ainsi que le samedi matin tôt (prise de poste à 7H30) ; sans permis ou sans voiture, cela devient impossible…

 

*****

Le transport à la demande, tel qu’il avait été mis en place en 2016, est modifié pour devenir « zonal ». Notre Collectif ne se prononce pas pour l’instant sur ces nouvelles modalités dont la mise en œuvre ne nous paraît pas évidente de prime abord (« le temps maximum de prise en charge, c’est-à-dire le décalage entre le souhait du client et le choix proposé est, in fine, de +/- 45 mn au maximum » ?).

A noter également que la fréquence des passages sera diminuée  les samedis et durant les vacances. 

Notre Collectif avait demandé un service de transport les dimanches et lors des grandes manifestations chalonnaises. Rien n’est prévu.

D’une manière générale, la Communauté d’agglomération part du principe qu’il faut adapter l’offre à la demande. Mais ne s’agit-il pas du serpent qui se mord la queue ? Moins le service est fréquent et pratique, moins les habitants sont incités à l’utiliser. 

Nous avons également demandé au Grand Chalon d’accompagner les mesures prises par une bonne information du public, couplée à une communication incitant à utiliser les transports collectifs. Nous avons insisté sur le fait que la communication sur les changements prévus à compter du 7 janvier 2019 serait souhaitée pour la première semaine de décembre 2018.

 

Nous comprenons que les Collectivités locales gèrent leurs finances avec parcimonie. Pour autant, les transports collectifs nous semblent une priorité de premier ordre pour la préservation de notre environnement, de la santé publique et pour bien d’autres raisons, sociales, culturelles et économiques. Il apparaît que la politique menée par notre Communauté d’agglomération dans ce domaine n’est malheureusement pas « à la hauteur des enjeux ». Durant l’été, de nombreuses collectivités ont pris conscience de l’urgence à agir. Nous demandons le même effort de la part du Grand Chalon. 

 

 

Contact : buspourtous71100@gmail.com 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche