Opinion

Pour Philippe Exertier (LREM) «Le calme doit revenir pour pouvoir instaurer un dialogue»

Communiqué :

Le calme doit revenir pour pouvoir instaurer un dialogue

Au nom de la République En Marche en Saône & Loire, nous condamnons, sans réserve les violences commises le samedi 1er décembre au niveau de l’Arc de Triomphe et dans plusieurs autres lieux partout en France.
Nous réaffirmons notre soutien aux forces de l’ordre et aux services de secours qui ont été exemplaires et comptent ni leur engagement ni leurs heures pour protéger nos concitoyens, l’ordre public et la République, comme l’a rappelé le Président de la République.
Nous avons reçu, de nombreux messages de soutient pour celles et ceux qui ont subi ces violences et ces dégradations.
Il nous faut continuer et développer le dialogue avec l’ensemble des Françaises et des Français,
dans la bienveillance et la sincérité qui caractérise notre mouvement.
Comme l’a annoncé, Stanislas Guerini, le nouveau Délégué Général de La République En Marche, « nous ferons remonter des propositions dans le cadre de la consultation écologique, sociale et solidaire qu’a annoncée le Président de la République ; en allant là où la politique ne va plus ; en ouvrant nos débats,  comme c’est toujours le cas,  à toutes et tous ».
Nous entendons la colère exprimée par le mouvement des Gilets Jaunes.
C’est une colère profonde et sincère. Elle s’exprime,
- chez celles et ceux qui sont dans le rouge dès le 15 du mois et n’en peuvent plus,
- chez celles et ceux qui ont vu depuis des décennies les services publics quitter les territoires où ils vivent,
- chez celles et ceux qui se sentent pris au piège, parce qu’ils ne s’en sortent pas et, plus grave encore, parce qu’ils ne voient pas un futur meilleur se dessiner pour leurs enfants. 
Cette colère nous l’entendons, depuis notre Grande Marche de 2016 et encore très récemment dans le cadre de la Grande Marche pour l’Europe. C’est bien de ces sentiments d’empêchement et de peur du déclassement que prend racine notre combat : celui de l’amélioration du quotidien des Français, celui d’une société plus juste, celui d’une lutte contre toutes les formes de déterminismes, celui de l’émancipation par le travail, celui du pouvoir d’achat.
Depuis 18 mois, gouvernement, parlementaires et élus, marcheurs et sympathisants agissent pour répondre à ces urgences sociales, économiques et écologiques. Nous poursuivrons cette transformation en dialoguant, en expliquant et en continuant à agir pour que les mesures prises apportent enfin les résultats visibles et concrets qu’attendent, à juste titre, les Françaises et les Français.
Pour que ce dialogue puisse se tenir dans le calme, il est essentiel que les Gilets Jaunes puissent se désolidariser publiquement de ces actes de violences. Ne confondons pas la violence et la colère qui parfois est légitime et vient de loin.
Nous serons sur le terrain à votre disposition pour dialoguer, discuter, comprendre et expliquer. Chaque comité local adressera les dates de ces rencontres.
Nous ne voulons pas écouter pour écouter ; nous voulons écouter pour comprendre et transformer et pour que nous soyons plus que jamais unis.
Nous appelons à la responsabilité de tous et sommes convaincus que le rétablissement du calme et du dialogue, nous permettra de parler, de débattre,  et probablement de nous comprendre.

Philippe EXERTIER
Référent départemental Saône et Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche