Opinion

« Il faut savoir terminer un mouvement protestataire » appelle le député de Saône et Loire Rémy Rebeyrotte

En juin 1936, Maurice Thorez, Secrétaire général du PCF, rappelait qu’ « il faut savoir terminer une grève », lorsqu’elle n’est plus soutenue majoritairement par la population et que l’économie doit redémarrer impérativement. Nous sommes aujourd’hui dans une situation comparable.

Suite aux interventions et engagements pris par le Premier Ministre, puis par le Président de la République, la population française, qui a soutenu le mouvement, souhaite aujourd’hui majoritairement qu’il prenne fin. L’économie, et notamment le commerce, ne peuvent pas passer à côté de la période des fêtes. Suffisamment de dégâts ont déjà été faits à Paris et dans les villes de nos territoires, fragilisant l’activité et dégradant l’image de la France à l’étranger. Or, le maintien et la répétition des violences sont intolérables, d’autant plus dans un Pays qui doit faire face à la menace terroriste. Il est temps de mettre fin aux tensions, les messages ayant été entendus et l’essentiel des revendications ayant été satisfait, y compris la demande d’une large concertation qui s’engage dès janvier à travers tout le Pays. 

L’état d’urgence économique et social se concrétise, l’ordre républicain et la fraternité doivent reprendre toute leur place.

 

                                                                                                             Rémy REBEYROTTE

                                                                                                             Député de Saône-et-Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche