Opinion

"Maintenant, place au dialogue... place au grand débat national" pour Philippe Exertier, Référent départemental La République en Marche Saône-et-Loire

Communiqué :
Maintenant, place au dialogue... place au grand débat national

Depuis plusieurs semaines, nous constatons que notre pacte civique et démocratique est bafoué par des actes graves et intolérables.
Aujourd’hui, notre devoir de citoyen est d’apporter un appui entier à notre République. Les réseaux sociaux la semaine, la rue le week-end occupent tout l’espace démocratique républicain.

Les médias ne sont que les caisses de résonnance, menacés eux-mêmes par la vindicte populaire.

Place au débat, à la réflexion, à la contradiction respectueuse... face à la violence des haineux de la République, des factieux, des séditieux, des manipulateurs dans l’ombre qui savent que pour accéder au pouvoir, il leur faudra la prendre par la force.

Citoyens, « Marcheurs » ou sympathisants, nous adressons ce message déterminé de soutien populaire et républicain.
Nous sommes scandalisés par ces scènes de violences extrêmes, ces agressions intolérables, ces remises en cause des symboles de l’État, ces manifestations de racisme, de haine, ces atteintes aux biens privés et publics, ces règles républicaines piétinées.

La démocratie républicaine à laquelle nous sommes attachés ne saurait être ébranlée plus longtemps par ces actions et ces scènes aussi violentes.

Les solutions à trouver passeront par le dialogue.
Nous sommes unis et utilisons l’énergie de notre engagement pour un meilleur avenir, pour réduire les inégalités et pour transformer la France.
Sans relâche, soutenons tous nos élus, qui l’ont été démocratiquement pour porter nos voix, et qui sont engagés pour nous tous.

Chers élus, vous représentez la diversité territoriale, vous en connaissez parfaitement chaque singularité sociale, économique et politique, ses atouts et ses faiblesses.
Vous connaissez la culture populaire de votre territoire et l’histoire de notre pays.
Nous sommes à vos côtés, pour les combats à mener contre la haine, la violence ethnique, le racisme, la discrimination et toute forme de réminiscence d’un passé nauséabond qui ressurgit partout sournoisement.

Femmes et hommes des territoires, nous ne voulons pas laisser croire aux générations à venir qu’il suffit de prendre la rue, de mépriser l’ordre républicain, pour s’approprier la démocratie que nos aïeux ont construite et que nous avons toutes et tous la charge immense de protéger et de faire progresser.

Nous sommes prêts à investir nos forces à vos côtés au service du Grand débat national. C’est le sens de la grande concertation territoriale annoncée par le Président de la République, associant tous les acteurs locaux institutionnels mais également tous les citoyens qui voudront y participer.

Il s’agit de renouer avec l’esprit participatif et de permettre à chacun de participer et proposer des solutions concrètes aux problèmes du quotidien.
Ensemble pour préparer les défis à venir, unis dans la diversité, ne laissons pas l’horizon s’abaisser en acceptant la main tendue par le Président de la République.

Ce débat national est une chance, une opportunité pour la France.

Un grand débat pour quoi faire ?
Il s’agit d’envisager des solutions pour l’avenir du pays sur des problématiques majeures. A l’issue de ce grand débat national, la gouvernement devra apporter des réponses politiques, pour mieux faire participer les citoyens à la démocratie.
Mi-janvier, chacun pourra organiser ou participer à un débat que ce soit à l’échelle du quartier, de la ville, du village ou de la région. La Commission nationale du débat public enregistre et accompagne ces démarches, propose un kit pour la tenue des débats et des stands pour recueillir la parole citoyenne sur le terrain. En parallèle, d'autres manifestations seront également organisées au niveau régional ou national pour permettre au plus grand nombre de participer.
Des débats se tiendront également en ligne, sur une plateforme numérique dédiée qui permettra de déposer des contributions.

Enfin, des conférences de citoyens tirés au sort seront mises en place dans chaque région pour échanger sur les analyses et proposition issues des différents débats.

Maintenant, place au dialogue... place au grand débat national.
Nous encourageons tout le monde à y participer.
Notre diversité de parcours, de profils et de sensibilités reste notre meilleur atout.
C’est en nourrissant la réflexion que nous serons en mesure de répondre aux attentes des Français.

Philippe EXERTIER Référent départemental La République en Marche Saône-et-Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche