Opinion

Communiqué de presse des professeurs des lycées de Chalon-sur-Saône en grève surveillance de la surveillance pour le premier jour des épreuves du baccalauréat

Voici le communiqué de presse des professeurs en grève surveillance de la surveillance pour le premier jour des épreuves du baccalauréat et à destination de la rédaction d'Info Chalon afin d'informer le public sur la réalité de la mobilisation dans les lycées de Chalon-sur-Saône.

Non, nous ne sommes pas irresponsables !

Ce soir le ministre Blanquer se félicitera d’une journée de grève peu suivie.


Ce soir, une fois de plus, le ministre Blanquer mentira aux citoyennes et aux citoyens.

Ce que le ministre Blanquer ne dira pas , c’est que le taux de grévistes qu’il avance (5 % !!!) est calculé par rapport à l’effectif total des professeurs des établissements et non par rapport à l’effectif de ceux convoqués réellement !


Ce que le ministre Blanquer ne dira pas , c’est que cette grève survient après des mois de mobilisation enseignante qui s’est heurtée à un refus obstiné de négociations. Non, les professeurs ne sont pas irresponsables, seul le ministre porte la pleine et entière responsabilité de cette grève exceptionnelle !


Ce que le ministre Blanquer ne dira pas , c’est que sa Réforme nuira à tous les élèves bien plus qu’une épreuve de bac perturbée !


Ce que le ministre Blanquer ne dira pas , c’est que Parcoursup sélectionne sur des critères obscurs pour masquer le manque de places dont souffre le Supérieur.


Ce que le ministre Blanquer ne dira pas , c’est que sa Réforme n’a qu’un but : supprimer des postes et proposer une école et des examens au rabais.


Pour toutes ces raisons nous sommes fiers d’avoir aujourd’hui su dire NON à ce ministre.
Et nous posons la question de la poursuite du mouvement
pendant la suite des épreuves de la session 2018-2019 du baccalauréat.
De plus nous appelons d’ores et déjà tous les lycées du chalonnais et de Saône et Loire
à poursuivre la mobilisation dès la pré-rentrée.

À Chalon sur Sâone, la mobilisation a été particulièrement importante tout au long de l’année et elle se confirme ce 17 juin, notamment dans les lycées, Emiland Gauthey, Pontus de Tyard, Hilaire de Chardonnet où la proportion de grévistes s’établit de 20 à 30 %, bien loin des 5% avancés par le ministre !

 

Les professeurs grévistes du Chalonnais

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche