Opinion

Après l'incendie sur le site de Verallia Chalon, la CGT Verre tient à préciser les choses

Communiqué CGT Incendie à Verallia Chalon

Après le communiqué de la direction...La vérité sur ce qui s'est réellement passé !

Mardi 16 juillet, un incendie s'est déclaré à la machine 11 qui s'est propagé à la toiture par l'accumulation de graisses et de poussières accumulées partout, et notamment sur les filets de protection sous la toiture. Filets installés depuis plusieurs années pour protéger les salariés d'éventuelles chutes de plaques de toiture très abimées et jamais réparées ! Eh oui voilà le résultat des économies exigées par les actionnaires pour se reverser toujours plus de dividendes ! (Les risques d'insécurité et d'incendie ont été signalés depuis des années en CHSCT et en DP – Mépris et déni de la direction pour toute réponse !)

Les salariés présents ont été très réactifs et ce malgré plusieurs dysfonctionnements :

  • -  Plusieurs extincteurs n'ont pas fonctionné

  • -  Pas de pression dans le système de RIA (lances incendies)

  • -  Alarmes qui n'ont pas fonctionné partout

    o L'alarme sonore (la sirène) n'a pas été entendue sur les 3 fours

    o L'alarme visuelle n'a pas fonctionné sur tous les afficheurs

  • -  L'éclairage en cave ne fonctionnait pas

    Les salariés ont tout fait pour éteindre l'incendie au péril de leur sécurité, respirant des fumées très toxiques puisque :

  • -  de la graisse brûlait et les bâches plastiques

  • -  les plaques sont en fibro ciment => amiante !

    La direction a été très préoccupée par l'état de santé des machines et installations !

  • -  Le directeur a demandé aux salariés assis et extenués par leur intervention, de retourner démarrer les

    machines

  • -  Lorsque ces derniers épuisés ont refusé, le directeur n’a pas apprécié.

  • -  Le directeur fait redémarrer les machines sans que la sécurité des salariés ne soit garantie.

    o Pas d'expertise toiture, mais une analyse visuelle (risques de chutes de parties de toit ?)o Odeurs d'incendie très fort dans la cabine de repos des salariés
    o Composition des poussières.

    -la direction explique aux salariés qu’il n’y pas de risque avec les poussières, une analyse sera faite d’ici quelques jours !!! Peut-on leur faire confiance ,est-elle spécialiste en poussières toxique.

    Voici le résultat de la financiarisation de l'économie, la direction plus attachée au rendement et à la production qu'aux salariés qui produisent les richesses. Les représentants de la direction ont fait le tour sur les Fours 2 & 3 non pas pour prendre des nouvelles des salariés, les réconforter, ou les rassurer, non, juste pour voir si le reste de l'usine tournait bien !

    La direction a montré son véritable visage aux salariés qui n'en sont pas revenus, et qui sont écœurés de leur directeur, avide de profits, hautain et méprisant pour les êtres humains qu'il emploie !

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche