Politique de droite

La phrase du jour - « Nous voulons réussir l’alternance politique. Le seul qui est capable de cela, c’est Alain Juppé »

Le soutien du Parti Radical formulé ce mercredi en faveur d'Alain Juppé … ainsi que celui de l'UDI qui risque de tomber sous peu risque d'animer la primaire de la droite et du centre.

La campagne de la primaire de la droit et du centre risque de prendre un coup d'acclérateur avec l'annonce du soutien du Parti Radical présidé par Laurent Hénart... alors que se profile très rapidement le soutien de l'UDI présidé par Jean-Christophe Lagarde, à la candidature d'Alain Juppé. Des soutiens qui viennent s'additionner au soutien de François Bayrou, déjà formulé en son temps. Alors que le camp de Nicolas Sarkozy s'emploie à pointer du doigt une primaire de la droite et du centre qui serait "parasitée" par un électorat de gauche, le coup de semonce prononcé par les centristes, risque de donner un nouvel élan à la candidature d'Alain Juppé. 

Une position hautement stratégique pour les centristes qui du coup, malgré les appels du pied, ne participeront pas à la primaire en présentant un candidat. Si d'aventure, leur candidat ne devait pas être élu au soir du 27 novembre, les centristes disposeraient dès lors d'un éventail de possiblité jusqu'à présenter ou soutenir un candidat qui ne serait pas issu de la primaire. « Nous voulons réussir l’alternance politique. Le seul qui est capable de cela, c’est Alain Juppé » a lancé Laurent Hénart, Président du Parti Radical, une phrase qui reprend l'engagement de la charte de la primaire.

Laurent Guillaumé

Photo info-chalon.com

Météo locale

Recherche

Mode et beauté