Politique de droite

Un vent de rébellion souffle à droite sur les circonscriptions de Saône et Loire

Les dernières investitures liées aux législatives en juin prochain provoquent incompréhension et remous... au risque de provoquer un certain nombre de dissidences au sein du parti Les Républicains en Saône et Loire.

Même si du côté des principaux intéressés, c'est silence radio, il n'empêche que le morse fonctionne pas trop mal pour percevoir quelques signaux discordants du côté du parti Les Républicains en Saône et Loire. Le seul qui s'en sort plutôt pas mal si ce dossier de la dissidence, c'est finalement Gilles Platret, qui se retrouve investi officiellement par son parti Les Républicains sur la 5e circonscription de Saône et Loire, une investiture qui pourrait bien être l'investiture de trop, comme info-chalon.com l'écrivait ce mercredi soir. Reste que le maire-conseiller régional dispose d'une voie relativement dégagée à droite avec à priori aucun candidat susceptible de trop venir pertuber son jeu aux législatives... à moins qu'Isabelle Dechaume qui avait porté les couleurs de l'UDI avec le soutien de l'UMP aux dernières législatives, vienne tenter sa chance sur l'échiquier qui s'annonce. 

Reste que du côté de la circonscription Bresse-Val de Saône, à savoir la 4e de Saône et Loire, l'investiture de Stéphane Gros, le maire d'Ormes est loin très loin de faire que des heureux à droite, au point de stimuler quelques commentaires "en off" bien musclés. Une investiture faite au détriment d'Eric Michoux, qui pensait bien voir son heure. Eric Michoux n'a fait aucun commentaire pour le moment sur ses ambitions politiques même si il avait clairement laisser entendre qu'il se dispenserait une nouvelle fois de l'investiture officielle. 

Sur la 3e circonscription de Saône et Loire, c'est bien Catherine Amiot, conseillère départementale, qui est investie. Une investiture là aussi faite au détriment du jeune Charles Landre, conseiller municipal d'opposition au Creusot, et qui a déjà affiché ses ambitions. 

Sur la 2e circonscription de Saône et Loire, Josiane Corneloup, est également investie, alors que Gérald Gordat, adjoint à Charolles et conseiller régional de Bourgogne-Franche Comté, espérait bien voir son nom surgir de la Commission Nationale des Investitures du parti. Là encore, aucune communication particulière mais les bruits de couloir bruissent à plus de 100 km/h à l'image de la tempête qui s'annonce sur le département. 

Enfin sur la 1ere circonscription de Saône et Loire, le duel entre Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et Gérard Voisin risque d'exciter les vélléités dans le sud du département. 

Au final, la grande famille des Républicains de Saône et Loire, se réveille en ce début de mois de janvier avec une belle gueule de bois.

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche