Politique de droite

FETE DES REPUBLICAINS DE SAÔNE ET LOIRE - Gérard Voisin pointe un fonctionnement de la fédération départementale "sans démocratie depuis trois ans"

CHATEAURENARD ... La ville politique des fins d'été. Elle "appartenait" à Jean-François Copé au mieux de sa forme, belle rentrée à chaque édition. J'y étais. Et puis N Sarkozy s'est entiché des lieux et le député-maire Les Républicains a laissé s'installer un coucou qui a chassé le premier cité. Pas productive cette opération qui espérait un succès à la primaire de la droite et du centre...Une édition, et exit pour l'ancien président de la République !

Laurent Wauquiez, un an plus tard, à son tour, lance dans cette sympathique commune du sud de la France le cri du coq rassembleur chez Les Républicains qui s'égayent dans la nature, comme nos fameux poulets de Bresse qui pour devenir chapons, courent en liberté dans les près de l'Ain et de la Saône et Loire... Chateaurenard pour devenir Président de la République? J'espère que Laurent ne pense pas à cela aujourd'hui, car jamais deux sans trois...

Nous ne devons pas mélanger course à la présidence du parti et course à la présidence de la République. La "tournée" des candidats pour la maitrise des "Républicains"a commencé. Peut être même apprend-on d'hier, la venue de Wauquiez à la rentrée départementale de ce qui reste des "Républicains" d'une Fédération de Saône et Loire qui ne fonctionne plus que sans démocratie interne depuis trois ans.

Le résultat, c'est que personne ne peut siffler le rassemblement des aficionados, et que chacun d'entre nous peut faire sa fête, sa rentrée, pour cette nouvelle ligne droite qui ne semble déjà plus guère l'être ! ô rage, ô désespoir, n'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie...ne me suis je blanchi dans ces travaux guerriers...Vous connaissez la suite. Où est donc la modernité de la politique aujourd'hui ? Nulle part, même pas chez Macron bien que politiques et commentateurs s'esbaudissent dans des verbiages incroyables pour nous conduire au bord de la falaise tels les moutons de Monsieur Panurge. Heureusement que ces incantations ne se prodiguent pas à Bonifacio, Département de Corse du Sud, dans la République Française. Les falaises sont magnifiques, je les connais bien, mais elles sont vertigineuses !!! Et dans les deux départements de l'Ile de Beauté, trois députés de la République Française sur quatre (un seul Les Républicains, contre trois dans le mandat précédent), sont "autonomistes", en conversation avec les "indépendantistes".

Lorsque nous sommes dans la dispersion, ils sont dans le rassemblement. Et ils gagnent. Mais qu'y gagne la République via l'Assemblée Nationale ?

C'est pourquoi, nous serions bien inspirés de réfléchir et agir à droite et au centre, au fait que le territoire de base politique est le département, une île en quelque sorte, et qu'il faut se demander pourquoi les partis classiques ont été balayés indéniablement (mais pas durablement), remplacés par la "République en marche", d'un coup de baguette magique. "Les Républicains" "autonomes" par obligation, en Saône et Loire, ne sont pas décidés à laisser la place à un statu-quo qui annoncerait une mort confirmée.

Gérard VOISIN - Député honoraire de Saône et Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche