Politique de droite

ELECTIONS EUROPEENNES - A Chalon sur Saône , Arnaud Danjean (LR) a sorti la sulfateuse face à Macron et la Macronie

A celles et ceux qui doutaient encore de la position d'Arnaud Danjean, sur ses positions personnelles, quant à Emmanuel Macron et la "macronie", ils sont repartis de Chalon sur Saône avec un message clair.

Alors qu'il a reconnu avoir été très courtisé par La République en Marche, Arnaud Danjean a reconnu avoir eu ce "doute" après les élections présidentielles et législatives. "Mais le mirage est passé" a lancé le "Bressan" devant une salle conquise de plus de 700 personnes. Celui qui effectuera un 3e mandat au parlement européen le 26 mai prochain, si les électeurs en décident ainsi, a clairement déclaré son amour "à sa famille politique".  

"ça fait plaisir de retrouver tout le monde !"

Arnaud Danjean n'a pas oublié d'évoquer les divisions internes au sein de sa famille politique, saluant "la droite et le centre-droit rassemblé comme rarement" alors "que trop de divisions ont amené trop de défaites pour ne pas faire cause commune" a lancé l'euro-député, entouré de François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et de Gilles Platret. 

"On a été beaucoup à douter, et ce n'est pas une maladie honteuse que de le reconnaître, avoir été ébranlés par l'élection présidentielle, un vrai séisme dans notre pays. J'ai eu des doutes, c'est la vérité faut le reconnaître" a confessé Arnaud Danjean, comme si il avait eu ce besoin, ce jeudi soir, de se livrer comme rarement il a l'habitude de le faire. 

"La vérité du Macronisme est apparue dans ce qu'elle a de plus pathétique"

L'euro-député sortant n'a pas fait dans la dentelle, et tous les doutes que certains pouvaient encore avoir sur son engagement dans la famille LR, ont été clairement dissipés ce jeudi soir.  "Le en-même temps de la Macronie nous conduit dans le mur. Le mirage s'est dissipé et la vérité de la macronie est apparue dans ce qu'elle a de plus pathétique. L'absence de résultats est criante dans une contradiction permanente. J'ai vu où allaient vos affinités et cela sans l'ombre d'un doute. La macronie, c'est cette génération spontanée qui sera éclipsée assez vite par des vents contraires". 

Arnand Danjean a profité de la salle chalonnaise pour rappeler "je n'ai renoncé à rien. J'ai toujours payé les cotisations au parti" avant de lancer un appel à celles et ceux qui sont partis vers Macron.

"C'est le moment de revenir !"

C'est un appel sans détour qui a été lancé ce jeudi soir par Arnaud Danjean, "à ces gens là, c'est le moment de revenir. C'est le premier vote depuis les législatives et même si il est européen, il aura un retentissement national alors que Macron fait la courte échelle à Le Pen, il faut faire oeuvre de salubrité politique et ne pas rester dans un remake de la présidentielle" et de lancer un "mais regardez les listes et les programmes !". 

Une claque aux "socialo-écolo"

Canfin et Durand, les deux écologistes glanés par Emmanuel Macron ont sans doute eu leurs oreilles qui ont sifflé ce jeudi soir, Arnaud Danjean, ironisant sur l'un et l'autre et leur passé politique. "La stratégie d'En Marche, c'est celle du débauchage individuel, alors lorsqu'un écolo obtient des garanties, il va falloir être très vigilant" a lancé l'élu européen. Sur les notions de terrorisme, Arnaud Danjean n'a pas hésité à pointer "l'islamisme radical dont le nom n'est même pas prononcé par la Macronie" et de marteler que la liste En Marche est une liste "socialo de 4e catégorie et d'écolo. La seule liste de droite et de centre-droit, c'est la nôtre".

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche