Politique de gauche

Les Radicaux de Saône et Loire en deuil

Avocat de profession, Jean-François Hory fut député, député européen, président de notre parti.
Mais le résumer à ces fonctions serait réducteur.
Jean-François Hory était une personnalité hors du commun.

 

Son intelligence vive, sa culture et sa connaissance de l’Histoire étaient impressionnantes.
Il avait un talent inégalé pour écrire de grands discours, dont il puisait la source dans l’histoire du radicalisme et les valeurs de la République.
C’était un Grand Radical, pour qui le solidarisme de Léon Bourgeois n’était pas un vain mot.
Il avait de la laïcité une conception très exhaustive qui ne se limitait pas à la religion. Il aimait aussi dire qu’il « respectait la foi aussi longtemps qu’elle ne dictait pas sa loi ». Il avait le don des écrits ciselés et des formules cinglantes qui faisaient mouche.  
Il a su diriger des hommes et des femmes qui, sans lui, n’auraient jamais exercé d’action politique. La liste « Energie Radicale » pour les européennes de 1994, c’était lui. François Mitterrand, qu’il admirait, lui avait accordé sa confiance.
Le Radicalisme vient de perdre l’un de ses plus brillants esprits.
Je viens de perdre un ami.
A sa sœur Martine, à son épouse et ses enfants, les Radicaux de Saône-et-Loire présentent leurs très sincères condoléances.

Claudette Brunet Lechenault
Conseillère départementale de Saône-et-Loire.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche