Politique de gauche

"La capacité de désendettement de Chalon sur Saône était de 10,8 années en 2013. Elle est de 16,6 années en 2017 et restera supérieure à 15 ans en 2018" déplorent les élus de Chalon Autrement

Les élus d'opposition pointent la gestion de Gilles Platret et "le retour à l'endettement" à Chalon sur Saône.

Communiqué de presse 

Chalon Autrement

12 avril 2018

 

 

Lors du conseil municipal de jeudi dernier, le compte administratif 2017  et le budget 2018 de la Ville ont été présentés.

Au regard de ces documents, la gestion de Chalon par Gilles Platret et son équipe est particulièrement préoccupante.

 

La dette augmente : + 2,3 millions d’euros en 2017 et une hausse similaire prévue en 2018.

La capacité d’autofinancement diminue.

La capacité de désendettement, qui exprime la solvabilité financière de la Ville, est dégradée. Elle était de 10,8 années en 2013. Elle est de 16,6 années en 2017 et restera supérieure à 15 ans en 2018.

La situation financière de la Ville est ainsi détériorée sans que soient réellement portées des politiques publiques fortes en direction de tous les Chalonnais!

 

14 millions d’investissement sont prévus. De nombreux travaux en centre-ville sont mentionnés et visibles. Mais aucun projet n’est évoqué dans les quartiers. La rénovation urbaine des Prés Saint-Jean a été abandonnée,  celle du Stade Fontaine-aux Loups est apparemment oubliée.

Et la plupart de travaux d’accessibilité, utiles pour nos concitoyens les plus fragiles, sont reportés après 2019.

 

En parallèle, les budgets alloués aux services pour fonctionner correctement sont sans cesse restreints : baisse des budgets pour l’achat de livres et DVD à la bibliothèque, pour l’achat de fournitures scolaires ; diminution des crédits affectés aux bâtiments publics et à la voirie.

La subvention au CCAS est diminuée. Les maisons de quartiers manquent de moyens. Seuls 68 enfants ont bénéficié en 2017 du Programme de Réussite Educative ; ils étaient 300 en 2013. Et les associations continuent de subir la baisse de 25% de leurs subventions.

 

Imprudence de la gestion budgétaire, restriction des services publics, ambition faible pour l’avenir de Chalon : telle est la feuille de route de la majorité municipale !

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche