Politique de gauche

A quelques jours de la Fête de la Rose, Cécile Untermaier, députée de Saône et Loire, livre son sentiment à info-chalon.com

L'invité d'honneur est le maire de Bourg en Bresse, Jean-François Debat. Laurent Grandguillaume présentera l'association nationale "Territoires Zéro chômeur de longue durée".

Quel est l’état d’esprit à la veille de cette édition 2019 ? 

L’état d’esprit est serein comme à chaque édition de la fête de Frangy, qui est d’abord un rendez-vous mêlant convivialité et idées politiques. La préparation du site par les bénévoles s’est effectuée dans la bonne humeur et le plaisir d’être ensemble.

L’édition 2019 répond à un objectif de travail dans la proximité : une table ronde se tiendra le matin sur « la commune  de demain ». L’invité d’honneur est cette année le maire de Bourg-en-Bresse et Conseiller régional Jean-François Debat, qui ouvrira des perspectives à partir d’un bilan réussi dans le cadre de deux mandats consécutifs.

Par ailleurs, Laurent Grandguillaume, ancien député de Côte d’Or, viendra présenter son association nationale « Territoires zéro chômeur de longue durée », qui puise sa force dans une réflexion et des actions de terrain, au plus près des personnes privées d’emploi. Tournus fait désormais partie des territoires qui mènent cette expérience.

Cette journée trouve ainsi sa cohérence dans les thèmes retenus, avec des acteurs en capacité d’ouvrir des perspectives à partir d’un travail de terrain accompli.

En pleine traversée du désert, quelles sont les conditions à réunir pour reformer une gauche gouvernementale ? 

Une des réformes qui s’impose à nous tous est de travailler au plus près des citoyens. C’est par le sérieux de nos orientations et de nos réflexions que nous parviendrons à sortir du creux de la vague. Par ailleurs, le Parti socialiste doit résolument se tourner vers la protection de l’environnement, de la biodiversité et de la planète. C’est la cohérence de la politique proposée qui doit être au cœur de notre action.

 Votre invité, Laurent Grandguillaume avait fait le choix de quitter la vie politique avant le marasme attendu. Un des rares visionnaires du parti ? 

A mon sens, Laurent Grandguillaume n’a jamais abandonné ses convictions de gauche et son travail à la tête de son association en témoigne. C’est précisément à raison de sa liberté d’esprit vis à vis du PS que j’ai souhaité l’avoir parmi nos invités. On peut aisément admettre qu’un élu national ou local puise , à un moment donné, faire un autre choix de vie sans pour autant renier ses convictions d’alors. Une association comme « Territoires zéro chômeur de longue durée », portée au départ par Louis Gallois, est loin de constituer une voie de régression, mais au contraire un chemin utile pour toutes ces personnes privées d’emploi qui nous entourent et qui souffrent.

A quelques mois des élections municipales, cette échéance politique s’annonce fastidieuse pour les partis traditionnels. Que répondez-vous à celles et ceux qui ne croient plus en la parole politique ? 

La parole politique est indissociable de la vie en société. La majorité des élus travaillent en sincérité et cohérence et recueillent ainsi souvent l’assentiment de leurs concitoyens. Je leur recommande de saisir toutes les occasions pour s’interroger et s’exprimer sur les problèmes politiques actuels. Ils doivent se tourner vers les élus, les questionner et se faire une opinion par eux-mêmes. Ils verront ainsi que beaucoup d’élus sont des femmes et des hommes responsables et soucieux avant tout du bien commun.

 Pourquoi venir à la Fête de la Rose selon vous ? Pour celles et ceux qui seraient indécis. 

Parce que participer, c’est déjà une action positive. Parce qu’il s’agit aussi d’une fête de la convivialité, une fête des amis, sans esprit sectaire et où la discussion est libre. Parce que c’est l’occasion d’échanger avec des politiques expérimentés. Et enfin, s’il reste des indécis, leur dire de venir partager un excellent repas (20 euros avec du poulet de Bresse au menu), dans une ambiance chaleureuse assurée ! Plus sérieusement, c’est une occasion pour le citoyen de débattre de l’avenir de nos campagnes et de nos cités.

Propos recueillis par L.G / info-chalon.com 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche