Politique

LEGISLATIVES - L'Appel du 18 juin pour les uns et la pelle pour les autres

C'est fait le 2e tour des législatives a rendu son verdict avec quelques grosses surprises en Saône et Loire.

Alors que tout prédisposait à un raz de marée aux couleurs d'Emmanuel Macron, au regard des résultats enregistrés la semaine dernière, le "sursaut" de certains électeurs a bel et bien eu lieu. Sur la 4e circonscription de Saône et Loire, la députée socialiste sortante, Cécile Untermaier a résisté contre toute attente aux assauts de la candidate de la République En Marche, Catherine Gabrelle. Même si les résultats ne sont pas encore définitifs, l'Appel du 18 juin a bel et bien était entendu du côté de la député socialiste, mobilisant ses troupes sur ce secteur clé de la Saône et Loire. 

Sur la 5e circonscription, Gilles Platret (LR-UDI) affrontait Raphaël Gauvain (REM), et c'est bien à ce dernier que les électeurs, malgré la faible participation ont choisi d'accorder leurs confiances. Malgré les tentatives de mobilisation autour de sa candidature, le Président départemental des Républicains n'a su convaincre sur son nom, avec sans doute la mobilisation d'un électorat centre droit-centre gauche, peu enclin à légitimer un peu plus, les quelques coups d'éclats médiatiques du maire de Chalon sur Saône. 

Sur la 2e circonscrition, contre toute attente là aussi, l'Appel "Républicain" a été entendu au profit de Josiane Corneloup qui affrontait Vincent Chauvet (REM) et actuel 1er adjoint du maire d'AUtun, candidat lui pour en Marche sur la 3e circonscription. 

Sur la 1ere circonscription, Jean-Patrick Courtois a repris la main sur la ville de Mâcon, un revirement total au regard du score enregistré au 1er tour. Un revirement insuffisant pour autant pour venir perturber le candidat d'En Marche, Benjamin Dirx. 

Enfin sur la 3e circonscription de Saône et Loire, le score du 1er tour plaçant Rémy Rebeyrotte, maire d'Autun, a été confirmé face au jeune Charles Landre.

C'est dire que ce dimanche soir, les résultats des législatives donnent une circonscription aux socialistes, trois à la République en Marche et une aux Républicains... alors que le Grand Chelem était bel et bien attendu. 

Laurent Guilllaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche