Saint-Rémy

Les géniteurs-génitrices ont mis du coeur à l'ouvrage pour la confection de leurs biens, exposés au marché de Noël du Foyer Arcadie le 1er décembre

Au Foyer Arcadie (situé au n°43, route de Taisey à Saint-Rémy), c’est le branle-bas de combat, le temps des finitions, de la joie contenue. Dame, c’est que le marché de Noël, une véritable institution en ces lieux puisqu’érigé au rang d’une tradition, et la grosse manifestation de l’année, se déroulera dans ses murs ce vendredi 1er décembre de 10h30 à 18h non-stop (accès libre). Il va sans dire que tout un chacun est cordialement invité à s’y rendre, à reluquer sans scrupule, et à effectuer ses emplettes si affinités.

Aller au-delà des apparences

Dans ce foyer de vie pour adultes en situation de handicap les activités occupationnelles fleurissent à longueur d’année : l’atelier couture, celui lié au bois, les expressions artistique, corporelle, le théâtre, les activités sportives, les sorties à la médiathèque, la ludothèque, la reconnaissance des émotions, l’apprentissage du makaton (langage gestuel), le scrapbooking, le travail de la mosaïque, etc. Tout concourt à ce que l’individu –quarante-sept sont à l’internat, et neuf en accueil de jour- s’enrichisse intellectuellement de ce qui lui est suggéré en faisant appel parfois à des ressources insoupçonnées. Et tous de s’investir à différents niveaux. Anne-Lise, l’une des forces vives en matière d’encadrement traduit de fort belle manière l’état d’esprit qui préside à la démarche pédagogique : « C’est reconnaître en eux des compétences, et ne pas s’arrêter aux déficiences. » La messe est dite ! Car ce que les acheteurs potentiels ne soupèseront pas, c’est l’application, le sérieux, la détermination et l’ouverture du champ des possibles, qui auront été mis au service du produit fini. Et ça, ça n’a pas de prix !

 

Un large éventail d’atouts

Il est d’autre part impératif que le système D soit de la partie, car sinon…adieu veau, vache, cochon, couvée ! En réalité beaucoup de choses sont réalisées grâce à l’aide précieuse des partenaires, comme les apports des familles d’Emmaüs. Qu’ils soient donc ici loués ! Les objets sont d’abord relookés, alors que la phase suivante consiste en de la création pure, à laquelle Internet n’est pas étranger. Une ambiance de fête comme seule la Nativité sait en construire, fleurira dans la salle réservée à cet effet. De la petite déco en terre cuite jusqu’au bac à fleurs, à la jardinière ou au plateau en mosaïque en passant par une variété pas possible d’éléments matérialisant le bon goût, il n’y aura pour sûr que l’embarras du choix ! Quantité d’articles ne dépasseront pas les cinquante centimes d’euros, tandis que la somme la plus élevée avoisinera les dix euros. Les auteurs de cette simili caverne d’Ali Baba se relaieront, qui pour la vente, qui pour l’emballage, qui pour les boissons, qui pour l’accueil, qui pour les photos…Des personnes trop heureuses de converser et de revenir sur les étapes nécessaires à l’exécution dans les règles. La spontanéité n’étant pas leur bête noire,  à l’image au demeurant du relationnel, ne manquez pas de leur faire savoir tout le bien que vous pensez d’elles. Etant donné que vous flânerez dans un climat de convivialité, accordez-vous une pause salutaire en optant pour un jus de pomme chaud, un café, ou une gaufre. Il n’y a pas de petits plaisirs…que de grands moments à partager ! Sachez enfin que les recettes n’ont d’autre finalité que celle de réinvestir en interne, histoire de financer des escapades au restau, à Dijon, lors du repas de Noël…Ne s’agit-il pas d’un noble dessein ?

                                                                                     Michel Poiriault

                                                                                    poiriault.michel@wanadoo.fr    

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche