Saône Doubs Bresse

Communauté de Communes Saône Doubs Bresse : pose de la première pierre de trois édifices d’accueil collectif de la petite enfance

Objet d’un point d’étape lors de l’assemblée générale de la Communauté de communes Saône Doubs Bresse du 4 juillet dernier*, l’opération visant à doter le territoire de cette dernière de trois structures d’accueil collectif de la petite enfance continue de se déployer. Vendredi soir, la première pierre de chacun des futurs édifices était symboliquement posée sur le chantier de ce qui deviendra une micro-crèche de 10 places, à Clux-Villeneuve.

Le 1er janvier 2014, les communautés de communes Trois Rivières et Saône et Bresse disparaissaient pour laisser la place à un nouvel établissement de coopération intercommunale (EPCI) regroupant 27 communes : la Communauté de communes Saône Doubs Bresse. Bien avant la fusion de ces deux communautés en une seule, la Caisse d’allocations familiales (CAF) avait alerté ces dernières, pour leur signaler une carence importante des services d’accueil collectif pour les enfants de moins de 6 ans sur leurs territoires respectifs.

Une fois tiré le signal d’alarme, le son (strident) de ce dernier n’est fort heureusement pas tombé dans l’oreille de sourds. Aussi, suite à des réunions de travail avec la CAF et la Protection maternelle infantile (PMI), la nouvelle Communauté de communes Saône Doubs Bresse a souhaité, pour accroitre son attractivité auprès des nouvelles familles, porter et développer un projet d’amélioration de l’offre de service public de son territoire. C’est alors qu’une étude a été menée par la CAF et la PMI auprès de la population pour recenser les besoins. Celle-ci terminée et ses conclusions rendues, la Communauté de communes Saône Doubs Bresse a défini des objectifs pour répondre à ces derniers, mais aussi pour préparer au mieux l’avenir d’un territoire vraisemblablement appelé à évoluer* : « développer des solutions d’accueil pour toutes les familles, notamment sur les trajets domiciles/ travail » ; « proposer une solution complémentaire à l’accueil individuel en adaptant les structures aux besoins » ; « créer des emplois pérennes » ; « garantir le maillage de services d’accueil sur l’ensemble du territoire communautaire ».

Pour répondre à ce dernier objectif de maillage du territoire, et sur la base d’une cartographie des flux domicile / travail, le conseil de la Communauté de communes Saône Doubs Bresse a validé à l’unanimité de ses membres le développement simultané, dans une opération unique, de trois structures d’accueil collectif de la petite enfance, à Allériot, à Clux-Villeneuve et à Verdun-sur-le-Doubs. Opération dont le suivi a fait l’objet d’un point circonstancié lors de la dernière assemblée générale de la Communauté, ce dont info-chalon.com vous a très récemment touché quelques mots*.

 

Le principe de cette opération d’envergure arrêté, restait encore à la faire financer, la Communauté ne pouvant à elle seule en assumer la charge, sauf à saigner ses quelque 12 000 habitants. C’est ce qu’ont fait le président de la Communauté (Philippe Decroocq) et ses conseillers communautaires, pas toujours sans heurts**, comme en témoigne quelques péripéties survenues avec le tout nouveau Conseil départemental de Saône-et-Loire, qui consentira finalement, Philippe Decroocq ne lâchant pas l’affaire ainsi que vous l’a rapporté info-chalon.com*, à apporter sa pierre (financière) aux 3 édifices d’accueil, dont la toute première a été symboliquement posée vendredi dernier à Clux-Villeneuve, lors d’une cérémonie réunissant pas moins de 5 parlementaires du département de Saône-et-Loire***, sur le chantier de qui deviendra prochainement une micro-crèche de 10 places.

A l’occasion de celle-ci, les participants ont pu voir que les travaux étaient en réalité bien avancés, ce qui n’était somme toute pas si surprenant, les 3 structures d’accueil devant être opérationnelles pour le 2ème trimestre 2018.

Rappelant que « jamais une seule voix n’avait manqué pour faire de ce projet un succès », Philippe Decroocq, après avoir donné son coup de truelle pour sceller la première pierre que toutes les personnalités présentes étaient venues poser, a d’abord concédé que « la fonction d’élu local n’est pas toujours facile », la « population étant de plus en plus exigeante », et que « l’on prend des coups ». Un constat sur lequel il ne s’est pourtant pas appesanti, considérant que tout cela n’est pas grand-chose face « à des moments de grâce comme celui-ci ». Comprendre : des moments où l’on voit, enfin, à force d’obstination, des projets sortir littéralement de terre pour subvenir aux besoins de ceux qui vous ont fait confiance en vous élisant.

Dans son sillage, Elizabeth Roblot (vice-présidente du Conseil départemental de Saône-et-Loire), Violaine Thériot-Gillet (conseillère départementale du canton de Gergy) et le sénateur Jérôme Durain ont tous trois loué la qualité du projet de la Communauté de communes Saône Doubs Bresse et, surtout, l’état d’esprit « constructif », « dépassant les clivages politiques », (Elizabeth Roblot) de l’équipe qui le menait, pour proposer « une solution complémentaire et adaptée aux besoins du territoire » (Elizabeth Roblot). Remarquant à la suite de Philippe Decroocq que « l’argent public se fait de plus en plus rare », Jérôme Durain a souligné qu’il y en a néanmoins pour financer des projets tenant la route : « lorsque les projets sont bons, on trouve de l’argent public ». Partant de son expérience de femme, puis de maire de Chatenoy-le-Royal, la sénatrice Marie Mercier a quant à elle souligné « la capacité à fédérer autour d’un beau projet », avant de considérer, plus philosophe, en citant Pythagore, que « l’homme n’est jamais aussi grand que quand il se met à genoux pour aider un enfant ».

Samuel Bon

*Lire l’article d’info-chalon.com :

http://www.info-chalon.com/articles/saone-doubs-bresse/2017/07/05/31347/communaute-de-communes-saone-doubs-bresse-une-assemble-generale-pre-vacances-estivales-studieuse-et-dense-pour-philippe-decroocq-et-ses-conseillers-communautaires/

** Détails du plan de financement :

 

*** Jérôme Durain (sénateur de Saône-et-Loire), Jean-Paul Emorine (sénateur de Saône-et-Loire), Marie Mercier (sénatrice de Saône-et-Loire), Rémy Rebeyrotte (nouveau député de la 3ème circonscription de Saône-et-Loire), Cécile Untermaier (députée de la 4ème circonscription de Saône-et-Loire)

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche