Saône et Loire économie

La première école de production en Bourgogne ouvrira ses portes à Chalon sur Saône à la rentrée 2017

La première École de production de Bourgogne ouvrira ses portes à Chalon-sur-Saône en septembre 2017. Véritable école-entreprise destinée à former des jeunes en situation de décrochage scolaire, elle préparera aux métiers de la métallurgie pour les entreprises en difficulté de recrutement.

L’association « École de production de Chalon-sur-Saône » a été constituée ce mardi 13 décembre 2016, à la Maison des entreprises 71. Accompagnés par la fédération nationale des Écoles de production, les deux porteurs du projet, la délégation régionale EDF et l’UIMM 71, concrétisent aujourd’hui un travail de trois ans mené avec l’ensemble des partenaires mobilisés pour la création de cette École.

Comme pour toute École de production, les formations dispensées répondent, sur un territoire, à un déficit en main-d’œuvre qualifiée. Ainsi, en Saône-et-Loire, département à forte concentration de métiers de la métallurgie, l’École proposera des formations qualifiantes en mécanique, usinage et robinetterie (CAP et Bac pro). Les entreprises de la métallurgie, notamment les sous-traitants de la filière nucléaire, trouveront ainsi, grâce à elle, des jeunes formés et opérationnels.

École technique privée, déclarée au Rectorat, l’École accueillera en septembre 2017 la première promotion de dix élèves. A la rentrée scolaire suivante, en septembre 2018, une nouvelle promotion de dix élèves viendra grossir les rangs. L’effectif sera au complet avec 40 élèves, à partir de 2020.

Comme pour toute École de production, les élèves, âgés de 15 à 18 ans, sont pour la plupart en situation de décrochage scolaire. La pédagogie est donc adaptée à leur profil. Partant de la pratique pour aller à la théorie, plus de 60% de la formation se fait en atelier, en situation de production. Les élèves sont ainsi accompagnés par leur enseignant « maître-professionnel ». Et pour être totalement en lien avec l’exigence du monde professionnel, les élèves fabriquent des pièces répondant à de réelles commandes d’entreprises partenaires de l’École.

En même temps que le plaisir d’apprendre, les élèves retrouvent l’estime de soi. D’autant que le taux de placement en entreprise pour les élèves des Écoles de production à l’issue de leur formation est proche de 100%.

Élu président de l’association « École de production de Chalon-sur-Saône », Marc Rey a porté le projet pour EDF. Il sera secondé par Yannick Mahé, de l’UIMM 71. Sous leur impulsion, le conseil d’administration doit prochainement nommer le(la) futur(e) directeur(trice) de l’École et l’assistant(e), qui auront à recruter le premier « maître professionnel », aménager les locaux, rencontrer les entreprises partenaires pour décrocher les premières commandes et recruter les dix jeunes de la promotion 2017.

Mobilisés pour l’emploi des jeunes en situation de décrochage scolaire, les deux porteurs de projet (EDF et UIMM 71), les partenaires institutionnels (État, Conseil régional, Conseil départemental, Grand Chalon, Ville de Chalon), les partenaires pédagogiques (Rectorat, CFAI) et les entreprises soutiens s’engagent tous pour l’Ecole de production de Chalon et pour que chaque élève en sorte diplômé et avec un emploi.

Pour l’École de Chalon-sur-Saône, la première promotion fera sa rentrée en septembre 2017. Chaque promotion sera constituée de dix élèves, avec pour chacune un enseignant « maître professionnel ».

La promotion suivante rentrera en 2018. Les effectifs seront au complet à partir 2020, avec 40 élèves.

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche

Mode et beauté