Saône et Loire économie

Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens - Le congrès régional à Chalon le 1er avril

90 ans d’existence pour les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens. Et un congrès régional à Chalon le 1er avril prochain. On attend quelque deux cents chefs d’entreprises sur ce rendez-vous.

Le mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens, héritier d’une organisation bientôt centenaire, rassemble 3 000 dirigeants d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs sur l’ensemble du territoire national. Dont un peu plus de 150 sur Bourgogne Franche-Comté. L’EDC est membre associé du MEDEF.

Dans toute la France, les membres se réunissent mensuellement en équipes d’une dizaine de personnes, accompagnées par un conseiller spirituel. Chaque réunion est l’occasion d’un partage d’expériences, d’un temps de prière et d’un approfondissement de la mission de chefs d’entreprise à la lumière de la pensée sociale chrétienne.

 Des assises, alternativement régionales et nationales, rassemblent les membres tous les ans. Moments privilégiés de réflexion, d’interpellation et de prière, les assises sont aussi un temps d’écoute de témoins et d’experts économiques, religieux et politiques, et l’occasion de porter une parole sur les grands sujets concernant les entreprises.

Le 1er avril la Bourgogne Franche-Comté se retrouve à Chalon pour une journée de réflexion autour d’un thème majeur aujourd’hui « comment, lorsqu’on est chef d’entreprise, se traite le bien commun et toutes les pauvretés ». Une façon très pragmatique de mettre en application la doctrine sociale chrétienne.

Pour ce faire, le matin, Monseigneur Benoit Rivière, évêque d’Autun et Jean-Jacques Reutnauer pasteur protestant à Strasbourg et conseiller spirituel des EDC ouvriront le dialogue. Puis une table ronde, construite autour d’expériences de terrain par des chefs d’entreprises nationaux et régionaux.

Tout au long de la journée, une dizaine d’ateliers sur des thèmes collatéraux permettra de dresser un tableau des enjeux sociaux à venir et que les membres de l’EDC s’évertueront à mettre en application et promouvoir autour d’eux.

 

Quelques repères dans l’Histoire

 

  • 1926   Création de la Confédération Française des Professions (CFP). Elle regroupe des syndicats d’employeurs chrétiens décidés à " réintégrer dans le monde des affaires la morale et la conscience ".
  • 1931 À l’initiative de la CFP, création de la Conférence Internationale des Employeurs Chrétiens, qui donnera naissance en 1949 à l’Uniapac.
  • 1936 Réflexion sociale au sein de la CFP : " La production n’a pas pour seul but le profit du capital mais aussi la vie de tous les collaborateurs de la production et la satisfaction des besoins du consommateur. "
  • 1948    La CFP devient le Centre Français du Patronat Chrétien (CFPC). Il perd son caractère professionnel et syndical au profit d’une pensée et d’une action plus orientées vers la mise en pratique des enseignements de l'Église. Il est associé au CNPF à titre consultatif, sans droit de vote.
  • 1958 À " CFPC " s'associe désormais le sous titre " Centre Chrétien des Patrons et Dirigeants d’Entreprise Français " pour marquer que le mouvement est ouvert à tous ceux qui ont la volonté de poursuivre et promouvoir la réflexion chrétienne en matière économique et sociale.
  • 1989    Le sigle évolue encore pour devenir "CFPC : Patrons et Dirigeants chrétiens", espace d’accueil de patrons et dirigeants chrétiens désireux de faire coïncider leur foi et leur vie professionnelle.
  • 2000 Le Centre Français du Patronat Chrétien (CFPC) devient les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (les EDC).
  • 2011 Création de la Fondation des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens qui a pour objet de conduire, promouvoir et soutenir toute action d’intérêt général à caractère social et philanthropique permettant d’ordonner la vie économique autour de l’homme et du bien commun.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche