Saône et Loire économie

Plus de 5500 visiteurs pour la grande fête agricole de Saône et Loire

Il n’y a pas d’autre superlatif : extraordinaire. Cette édition 2017 de la Fête de l’Agriculture des Jeunes Agriculteurs de Saône-et-Loire aura été extraordinaire de bout en bout.

Extraordinaire d’abord par son organisation millimétrée. Les Jeunes agriculteurs des cantons de Pierre-de-Bresse, Saint-Martin-en-Bresse et Verdun-sur-le-Doubs ont réalisé un sans faute. Les autres JA du département ne déméritaient pas non plus en donnant de précieux coups de main durant le weekend. Toute l’équipe – Maryline, Elodie, Jeanne et la nouvelle animatrice Léa - de Mâcon n’a pas ménagé sa peine et à l’image d’autres bénévoles, chacune est allée au bout d’elle-même pour répondre à toutes les sollicitations dans cet immense espace.

Et ce n’était pas évident car il faut bien avouer qu’à Ciel, le ciel était vraiment du côté des JA. La météo estivale, qui hormis la légère et rafraichissante pluie du dimanche matin, aura fait chauffer les pompes à bières des trois bars avec des pointes à 40°C sous les barnums et un vent du Sud qui n’avait rien de rafraichissant. L’ombre était recherchée dans l’allée des partenaires, OPA et para-agricole. Ces derniers en profitaient pour offrir de nombreux cadeaux. Les visiteurs se sont aussi réfugiés sous les tentes des producteurs locaux près de l'entrée du parking.

Pas la peine par contre de chercher de l’ombre pour faire refroidir les diaboliques machines de courses qui étaient poussées à fond par les pilotes. La piste a du être mouillée plusieurs fois dans le weekend pour ne pas faire fuir les nombreux spectateurs se ruant sur les meilleures places pour observer les Moiss’bat cross, ou les démonstrations de Kart buggies, allant de moteur de 2 CV jusqu’à des puissances atteignant 650 chevaux ! Des courses folles se déroulant toutes les deux heures, qui n’étaient pas chronométrées mais montraient la réalité de ce sport mécanique. Dans les deux cas, Moiss’bat cross ou kart buggies, il faut saluer les performances des pilotes qui doivent encore avoir mal au dos avec tous les chocs qu’ils ont encaissé.


En route pour la finale régionale


Il faisait chaud également pour le traditionnel concours de labour et les participants ont tous mérité une part de la victoire. Jérôme Prieur et Florian Aurousseau défendront les couleurs du département à la finale régionale ce weekend en Haute-Saône. Après un été sec, le terrain n’était vraiment pas facile à labourer. Même difficultés pour les démonstrations de chiens de troupeau avec des moutons et des chiens en surchauffe. Les animaux de la mini-ferme avaient eux la chance de bénéficier de coins d’ombre aménagés. Et comme toujours, les enfants – au grand dam de leurs parents – se précipitaient sur les jeux (structures gonflables, trampolines, pêche aux canards…) sans se soucier de la casquette ou de la crème solaire. Pas de souci néanmoins, la Croix rouge veillait à la santé de tous en permanence.

Aucun incident à signaler d’ailleurs, les festivités se sont déroulés dans la bonne ambiance, sans excès. Le repas du samedi soir a permis à 900 convives de déguster un bon repas en rigolant des sketchs de Jean Pire et Balou, les deux humoristes qui mettaient déjà l’ambiance bien avant la soirée dans les allées de la Fête. Le dimanche midi, même large succès pour le repas qui était à nouveau servi sous le hangar, à l’abris donc du soleil dans un ancien entrepôt de Val Ciel.

A l’heure de conclure tranquillement le dimanche, les présidents des cantons des JA organisateurs, Maxime Carré et Cédric Joly remerciaient chaleureusement tout le public venu en masse. Plus de 5.500 visiteurs ont en effet découvert un bien beau visage de l’agriculture de notre département, entre tradition (battage à l’ancienne…) et modernité (exposants de matériels, OPA…), sans compter les enfants et invitations diverses. Maxime Carré rappelait le « défi qui a été relevé et gagner » pour « concevoir cette fête en 6 mois – soit 70 heures de réunion dont la commission sécurité au top – au lieu d’un an » habituellement. Le président des JA de Saône-et-Loire, Joffrey Beaudot les en félicitait que plus et donnait d’ores-et-déjà rendez-vous l’an prochain « à l’ouest » du département pour une nouvelle Fête de l’Agriculture, sans dévoiler pour l’heure les candidats en lice. Décidemment, ces JA sont infatigables en toute chose… surtout pour faire la fête. Et c’est tant mieux car tout le monde en profite avec eux !


Cédric Michelin
L’Exploitant Agricole de Saône-et-Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche