Saône et Loire économie

FORUM ECONOMIQUE DU MEDEF - "Bienvenue au rendez-vous des Optimistes !" a lancé Laurent Letourneau

C'est tout naturellement le Président départemental du MEDEF qui a ouvert la soirée, interessante à plus d'un point, pour celles et ceux désireux de prendre un peu de hauteur vis à vis de l'actualité chaude du moment.

Saluant au passage l'initiative lancée en 2008 par Eric Mchoux, à l'époque Président du MEDEF Saône et Loire et son successeur Jean-Paul Barbey, Laurent Letourneau a soufflé un vent d'optimisme auprès des 650 participants de cette 10e édition. 'En 10 ans, ce sont quelques 4500 participants et 30 intervenants qui ont été réunis afin de regarder et de penser notre avenir différemment, changer notre rapport au travail et définir une vision pour notre planète". 

"Tout a changé en 10 ans"

Fort de l'héritage de 10 forums, Laurent Letourneau a rappelé que beaucoup de choses ont changé depuis la première édition lancée en 2008. "Des questions ont surgi, des questions sur la soutenabilité de la croissance économique, des questions sur cette mondialisation heureuse qui s'est transformée, sur la montée des populismes, sur l'accélération technologique, l'angoisse des fractures et des peurs et les nouvelles attentes sur le rôle des entreprises". 

Le patron Saône et Loirien du MEDEF a tenu à souligner un constat qui devrait interpeller, sur le fait que "désormais ce sont les entreprises qui changent le monde, les entreprises sont devenues au fil du temps des acteurs importants des mutations technologiques remplaçant les Etats";

"L'Entreprise doit aussi accepter les responsabilités"

Laurent Letourneau a pointé du doigt les responsabilités de l'entrepreneur, "si on revendique des libertés d'actions, les entreprises doivent accepter les responsabilités qui en découlent, envers nos salariés mais aussi vis à vis des concitoyens pour l'aspect social et sociétal de ces changements tout en gardant une vigilance sur le refus de l'intrusion des technologiques dans notre sphère privée". 

"Les gilets jaunes, le mouvement des territoires"

Là encore, le patron du MEDEF s'est sans doute voulu à contre-courant d'un certain nombre de personnes dans la salle considérant que le mouvement qui anime nos journées "est le mouvement des territoires ruraux et délaissés, mal préparés face aux grandes agglomérations. Un mouvement qui n'est en rien populiste. La vraie question n'étant pas le seul gasoil mais de donner les moyens de le remplacer". 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche