Saône et Loire

Et si l'exemple de bonne gestion des communes... venait des plus petites ?

Kader Attéyé est maire de la petite commune de Morey, 220 âmes, depuis 2008. Et depuis 2008, il mulitplie les initiatives en faveur de ses administrés et de l'empreinte écologique de sa commune. Résultat ? Depuis deux ans, EdF rembourse aux contribuables Moreytois de l'argent. Le coup de coeur du jour d'info-chalon.com.

Kader Attéyé, pour celles et ceux qui le connaissent, n'a pas sa langue dans la bouche et quand il s'agit de mettre en pratique ses idées concrètement sur le terrain au profit de ses administrés, il ne se fait pas attendre non plus. Bien connu à Chalon sur Saône, pour y avoir vécu et exercé une partie de sa vie professionnelle, c'est la vie de famille, qui l'a conduit à s'installer à Morey. Militant d'Europe Ecologie - Les Verts, Kader Attéyé, d'origine Djiboutienne, a une haute valeur de la République et de sa mission en qualité de maire, au point que ses indemnités d'élus sont reversées intégralement au CCAS de la commune, en faveur des associations locales. C'est dire que certains élus pourraient bien prendre exemple, alors que la tentation de l'accumulation des indemnités est bien plus présente. Bref là n'est pas le sujet, mais cela en dit long sur le personnage à la tête des Moreytois et Moreytoises.

A son arrivée en 2008, c'est un audit réalisé par ses soins, qui révèle la gabegie énergétique sur sa petite commune. Et comme ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, Kader Attéyé nouvellement élu à la tête de la commune, s'emploie à expertiser les sources d'économies possibles. "En l'espace d'un an, nous avons divisé par deux, la facture de carburant" précise-t-il avec le sourire qui le caractérise, signe que tout est possible, tout en assurant le service public nécessaire à la vie de sa commune, avec les agents communaux.

Avec 30 points lumineux répartis sur les 5 hameaux de la commune, la conclusion s'est vite imposée, et d'autant plus que chacun d'entre eux était équipé d'ampoules à 750 watts ! Un vaste plan de modernisation financé à 30 %  par le Sydesl, 20 % par le Conseil Général de Saône et Loire et 50 % de reste à charge par la commune, soit un coût global d'un peu moins de 12 000 euros, a été lancé en changeant l'ensemble de l'éclairage public. Des ampoules basse consommation à 75 watts sont installées sur l'ensemble des lampadaires. Un arrêté municipal est pris visant à interrompre l'éclairage à partir de minuit grâce à des horloges astronomiques. Une décision qui lui avait valu à l'époque les pires réprimandes. Mais vaille que vaille, Kader Attéyé, sait qu'en touchant au porte-monnaire des Moreytois, il aura gain de cause.

Deux ans après son coup de force, le résultat tombe. Edf n'enverra plus jamais de facture à la commune... Si des factures mais avec un solde en faveur des Moreytois. Chaque année qui passe, ce sont des notes qui deviennent de plus en plus favorables. Certes, le montant peut s'avérer anecdotique mais voilà là une belle démonstration de l'association entre les pragmatiques et les dogmatiques, pour faire écho à un article publié récemment dans nos colonnes.

Depuis les choses se sont intensifiées, avec l'isolation des bâtiments communaux, l'installation d'un poêle à granulés au sein de la Maison des associations... et le prochain chantier pourrait être celui d'halogènes basse consommation pour l'éclairage de l'église du village. Bref là encore... un exemple de gestion qui ne pouvait que trouver un large écho et devrait inspirer bon nombre de nos élus respectifs.

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche